La pollution aurait un impact sur … la taille des pénis

La pollution aurait un impact sur … la taille des pénis

Des chercheurs ont déjà montré que la pollution de l'air due aux particules fines avait un impact sur la qualité du sperme. En 2017, une étude faite auprès de plus de 6.000 hommes suggérait que la pollution avait un impact sur la taille et la forme des spermatozoïdes  et que cela  « pourrait entraîner l'infertilité d'un nombre important de couples ».

"Cela met l'avenir de la race humaine en danger"

Cette semaine, c'est l'épidémiologiste américaine Shanna Swan qui tire la sonnette d'alarme. Cette scientifique réputée vient de publier un livre, « Count Down », consacré à l'impact de la pollution sur la fertilité humaine. Son constat est sans appel : la pollution a un impact sur la taille des pénis, qui réduit progressivement, et cela pourrait représenter un problème majeur pour les générations futures. « Cela met l'avenir de la race humaine en danger », écrit-elle.

"Un nombre croissant de bébés ont un petit pénis à la naissance"

« En raison de cette pollution, un nombre croissant de bébés ont un petit pénis à la naissance », souligne dans son livre le Dr Swan. Elle a notamment effectué des recherches sur l'exposition aux phtalates qui se retrouvent dans les jouets que les enfants mettent en bouche ou encore dans certains aliments suite à leur migration depuis les emballages plastiques.

Lors de ses recherches, elle avait remarqué que lorsque le fœtus d'un rat était exposé à ces produits chimiques, il était probable que l'animal naisse avec un pénis plus petit. Le Dr Swan a constaté le même phénomène chez les bébés humains mâles exposés aux phtalates dans l'utérus.

La majorité des hommes infertiles d'ici 2045 ?

Ses conclusions sont alarmistes puisqu'elle estime que d'ici moins de 30 ans, en 2045, plus de la moitié des hommes ne sera plus capable de produire du sperme viable.