La plateforme de location de parkings privés 'Sharemypark' vise l'Europe

La plateforme de location de parkings privés 'Sharemypark' vise l'Europe

On l'a encore vu ces derniers jours: la mobilité est compliquée à Bruxelles. La capitale européenne ne cesse de chercher des solutions pour décongestionner un trafic toujours plus dense dans ses rues et ses avenues. Alors que les places de parking se font rares dans le centre-ville, Sharemypark en fait peut-être partie. 'Un garage inoccupé ou temporaire disponible? Louez-le'. C'est l'idée lancée en grande pompe en novembre 2016 sous le sobriquet de «DitoPark» par deux étudiants belges à Solvay (ULB), William Detry et Victor Boels.

Ce projet de mémoire s'est très vite transformé en projet de vie pour ces étudiants-entrepreneurs désormais sur le marché du travail. Le principe du service? Réserver, à l'avance ou instantanément -via géolocalisation-, le parking d'un particulier. Et de fait, très vite comparée à l'AirBnB du parking, la plateforme de location de garages privés a très vite séduit la population belge, surtout près des lieux qui accueillent de gros événements (Forest National, Stade Anderlecht, Heysel, SportPaleis, ULB, etc.)

Visées à l'étranger

En une année, la communauté d'utilisateurs a gonflé. Alors que la jeune équipe -qui compte désormais trois collaborateurs depuis l'arrivée de Murat Turkeli- revendique 700 parkings (principalement à Bruxelles) et quelque 5.000 automobilistes satisfaits, la startup passe un nouveau cap de développement et de popularité en lançant ses applications IOS et Android.

La raison de ce succès? «Quelques clics suffisent pour transformer son emplacement de parking en source de revenu supplémentaire. Le prix de location varie de 50 cents à 5 € par heure, et il est également possible de louer son parking pour une journée, une semaine ou un mois», détaillent les co-créateurs qui ne cachent leurs ambitions d'expansion sur d'autres marchés européens. «Nous avons des concurrents comme au Royaume-Uni avec ‘Justpark' mais nous réalisons des études de faisabilité pour Amsterdam et Paris. Nous désirons bien nous y implanter d'ici janvier 2018 avant de lorgner sur d'autres destinations.»

TVA à inclure

Pour contourner la législation belge qui interdit à un tiers de se garer devant le garage d'un particulier qui a son numéro de plaque sur la porte, Sharemypark impose aux propriétaires qui utilisent ses services la location de l'intérieur de leurs boxes et pas uniquement un emplacement.

La startup affirme que certains propriétaires ont gagné 250 € en un mois. Pour ceux qui seraient tentés par cette économie participative, sachez que ces nouveaux revenus doivent être déclarés, assujettis à la TVA et qu'ils seront imposés comme tout bien immobilier, rappelle la porte-parole du SPF Finances Florence Angelici.

En Chiffres

  • Le parking, c'est 106 jours de perdus sur une vie pour un automobiliste, soit 25 minutes quotidiennes!
  • 30% des embouteillages en Belgique sont liés à la recherche d'une place de parking.
  • À Bruxelles, 34% de l'offre de parking globale est constituée de parkings privés. Ces parkings sont inutilisés 60% du temps.
  • D'ici la fin de l'année, la startup vise 20.000 transactions sur sa plateforme.

Gaëtan Gras

Follow @GrasJcj