La méthode scandaleuse d'un couple de millionnaires pour avoir le vaccin à l'avance

La méthode scandaleuse d'un couple de millionnaires pour avoir le vaccin à l'avance

Rodney Baker et sa compagne Ekaterina étaient prêts à tout pour se faire vacciner à l'avance. Et s'ils ont bien été vaccinés, la méthode qu'ils ont utilisée leur vaut désormais le mépris du monde entier.

Prêts à tout pour se faire vacciner

Âgé de 55 ans, Rodney Baker est le patron de Great Canadian Gaming Corp. Cotée en bourse, cette entreprise possède une vingtaine d'hôtels, de salles de jeux et de casinos au Canada et emploie près de 10.000 personnes. Voulant absolument se faire vacciner avant tout le monde, Rodney et sa compagne, une actrice de 32 ans, se sont envolés dans le but de rejoindre une communauté éloignée sur le territoire du Yukon, dans le nord-ouest du Canada.

Ils reçoivent le vaccin destiné à une communauté reculée

La semaine dernière, le couple s'est rendu dans une clinique de vaccination mobile desservant une petite communauté à Beaver Creek, près de la frontière avec l'Alaska. Selon "Le Journal de Montréal", Rodney et Ekaterina Baker se sont fait passer pour des travailleurs essentiels afin de se faire vacciner. Ils ont ainsi reçu la première dose du vaccin Moderna, plusieurs mois à l'avance.

Cet étrange voyage effectué par le couple a attiré l'attention des autorités. Alors que le millionnaire et sa femme devaient respecter une quarantaine de 14 jours en arrivant à Yukon, les inspecteurs ont constaté que ce n'était pas le cas. Le couple a été arrêté juste avant de reprendre l'avion.

Le CEO perd son poste

Après que l'affaire ait éclaté dans les médias, Rodney Baker a démissionné de son poste de CEO ce lundi 25 janvier. «Le conseil d'administration de Great Canadian n'a aucune tolérance pour les actions qui vont à l'encontre des valeurs et objectifs de la compagnie », a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Ils ont mis "des personnes vulnérables en dangers à des fins égoïstes"

Dans un communiqué, la cheffe de la Première Nation de White River à Beaver Creek a indiqué que les visiteurs indésirables mettaient les aînés et les personnes vulnérables en dangers à des fins égoïstes. « Nous implorons tous les Canadiens de respecter le processus de déploiement de la vaccination et de ne pas prendre des mesures similaires », a déclaré Angela Demit.

Elle a également rappelé que si la communauté White River avait reçu le vaccin en priorité, c'est en raison de son éloignement, de l'accès limité aux soins de santé et parce que sa population était particulièrement âgée.