La majorité des cérémonies de mariage reportées d'un ou deux ans

La majorité des cérémonies de mariage reportées d'un ou deux ans

« Tous mes événements liés au mariage sont reportés en 2022, voire carrément annulés. La majorité des couples a décidé de se marier civilement cette année mais reporte la cérémonie religieuse et la fête à plus tard. D'autres annulent carrément. Les conjoints qui ont dû reporter en 2020 puis en 2021, sont aujourd'hui lassés. Déçus, ils préfèrent parfois dire stop et tout arrêter. Cette année, je n'avais que deux mariages en mai. Un a été annulé et l'autre a été reporté en octobre », confie Julie Felix, de Fée des Merveilles, à Sudinfo.

La wedding planner organise d'autres activités et a plus de 50 % en moins de sollicitations. "Je n'ai plus aucune demande pour les petits événements. C'est normal, il n'y a aucune perspective. Pour les mariages, par exemple, on ne sait pas combien d'invités on pourra accueillir. On ne reçoit les nouvelles normes que quelques semaines avant la célébration. C'est donc dur de se projeter et d'avoir envie d'organiser quelque chose", déplore-t-elle. "Puis, les gens se rendent comptent que 2022 se remplit très vite avec les reports de 2020 et de cette année. Organiser un mariage l'an prochain sera dès lors très compliqué. Si des couples sont intéressés, ils doivent commencer leurs recherches de salle, traiteur… dès maintenant. S'il n'y a pas de possibilités, ce sera décalé en 2023".

"Moralement, c'est dur"

De quoi miner le moral de certains, dont le mariage avait déjà été reporté en 2020. "J'ai eu une dame qui pleurait car son mariage prévu en 2020 était une troisième fois reporté. Ce sera pour 2022. Sa maman venait de décéder et elle ne voulait donc plus se marier sans elle. Tout cela est très dur à vivre pour ces futurs mariés mais aussi pour nous. On est censé fournir du bonheur et on ne donne plus que de la déception. Moralement, c'est dur", souligne Maud Celebration, wedding planner dans la région du Centre, toujours pour Sudinfo.

Lire aussi: La satisfaction dans le mariage pourrait ne tenir qu'à un… fragment d'ADN