La kétamine, nouvelle cocaïne des jeunes

La kétamine, nouvelle cocaïne des jeunes

La kétamine gagne ainsi du terrain aux côtés de la traditionnelle cocaïne (24%), de la MDMA/XTC (33%) et du cannabis (59%). "La kétamine est en train de faire une énorme percée," a expliqué Tina Van Havere (Hogeschool Gent) qui mène les recherches pour la Belgique. "C'est un phénomène auquel nous n'avons plus assisté depuis longtemps. Il y a quelques années, il n'y avait encore aucune mention de l'utilisation de la kétamine."

Il s'agit d'un anesthésiant utilisé dans les hôpitaux ou en médecine vétérinaire. En doses inférieures, elle est également utilisée comme drogue en soirée, souvent appelée Special K. La drogue donne la sensation de quitter son propre corps. "La popularité croissante inquiète, car la kétamine est aussi une drogue très imprévisible. Les consommateurs risquent presque une expérience de mort. Le mix avec l'alcool est aussi dangereux."