La demande de bunkers explose à cause de la pandémie

La demande de bunkers explose à cause de la pandémie

Depuis 2016, la société américaine Vivos Group est propriétaire d'un complexe de 23km²,  situé dans le sud-ouest du Dakota du Sud, et abritant des centaines de bunkers. L'entreprise rapporte que les demandes ont augmenté de 500% au cours de la dernière année.

Ces 575 bunkers ont été relookés. Auparavant, ils étaient occupés par des centaines d'ouvriers de l'armée. On y stockait également des explosifs et des munitions. Le client peut devenir copropriétaire de l'un d'entre eux temporairement afin d'y vivre en cas de catastrophe.

29.000 euros par an

Pouvant accueillir entre dix à vingt personnes, ces luxueux bunkers peuvent résister à une explosion de 500.000 livres (226.000 kilos) de poudre à canon. Leur prix : 35.000 $ (près de 29.000 €) par personne et par an !

Ph. Vivos Group

L'un des employés de Vivos Group, Tom Soulsby, s'est rendu dans un des bunkers avec sa femme Mary lorsque la ville d'Atlanta a été confinée en mars dernier. Mary, personne à risque, était "terrifiée" par l'augmentation des cas de Covid, a confié cet ingénieur de 70 ans à Sky News.

"Nous ne pouvons pas être infectés ici"

Le couple voulait s'éloigner des “millions de personnes qui pourraient les infecter”.  “La protection la plus importante dont vous avez besoin est d'être isolé des autres personnes. Nous ne pouvons pas être infectés ici”, a expliqué Tom. Le couple avait également peur des troubles sociaux. “Je ne pense pas que ce soit plus paranoïaque que d'avoir un extincteur dans la maison”, a-t-il encore ajouté.

Parmi les services proposés par Vivos : la sécurité mais aussi la possibilité d'un approvisionnement en nourriture pour un an. Il y a également un magasin et un bunker aménagé en école sur le site.

D'autres complexes

Devant autant de succès, Vivos a investi dans un autre site dans l'Indiana mais également dans un complexe à Rothenstein, en Allemagne. La société prévoit également d'acquérir des bunkers en Espagne et en Asie.