« La baisse que l'on attendait s'amorce enfin », annonce Yves Van Laethem

« La baisse que l'on attendait s'amorce enfin », annonce Yves Van Laethem

«Tous les indicateurs vont dans la bonne direction. La diminution que nous attendions depuis des semaines s'est enfin amorcée», a-t-il ajouté, avant de nuancer. «On est dans une phase transitoire qui va encore durer quelques mois, pendant laquelle les mesures que nous connaissons restent importantes.»

Le spécialiste encourage donc à rester prudent, même à l'extérieur. «Faire des accolades sans masque, dialoguer en face à face à l'extérieur est aussi un risque», a-t-il averti. «Tant que nous n'aurons pas encore assez de personnes vaccinées, les mesures sont importantes à l'extérieur. Si vous prenez un verre en terrasse, faites-le préférentiellement dans votre bulle, avec votre famille ou un contact proche. C'est un peu plus à risque de transmission qu'une promenade à 1m50 l'un de l'autre.»

Diminution des contaminations, sauf chez les enfants

En moyenne, 3.310 personnes ont été testées positives au Covid-19 quotidiennement entre le 20 et le 26 avril, un recul de 8% par rapport à la semaine précédente. «Si tout ce passe bien, on pourrait passer sous la barre des 3.000 contaminations quotidiennes dans quelques jours», a anticipé M. Van Laethem.

Cette diminution se manifeste dans toutes les tranches d'âge, sauf pour les enfants chez qui la hausse se situe à 13%. «Il y a eu un retour du testing avec le retour à l'école, parce qu'il fallait suivre les contacts des personnes positives, il y a eu donc plus de tests réalisés», a expliqué l'infectiologue.

La plupart des contaminations ont lieu parmi les personnes dans la vingtaine, «même si là aussi, le nombre de cas diminue», précise le porte-parole. «Il n'y a actuellement pratiquement plus de contaminations chez les gens de plus de 90 ans, pour lesquels on compte 20 nouveaux cas par jour au maximum.»

La baisse est en outre marquée dans toutes les provinces du pays, «si ce n'est une discrète augmentation de 4% en Flandre occidentale», relève M. Van Laethem.

Le variant brésilien progresse

La présence du variant britannique, devenu la souche dominante en Belgique, a un peu diminué et s'établit à 81% des souches identifiées. Le variant sud-africain représente pour sa part 3% des souches identifiées, contre 8% pour le variant brésilien qui a progressé.

«Le variant indien n'est identifié que de manière sporadique sur notre territoire, majoritairement chez des personnes qui ont un contact avec l'Inde», a encore précisé l'expert.

Près de 70.000 hospitalisations

Les hospitalisations diminuent elles aussi: les hôpitaux belges ont admis en moyenne 202 patients pour cause de coronavirus par jour entre le 23 et le 29 avril, un chiffre en baisse de 16% comparativement à la précédente période de sept jours. Seule la province de Liège montre encore une hausse de 9% du taux d'hospitalisations.

La barre des 70.000 hospitalisations depuis le début de la crise était, elle, quasiment atteinte avec 69.996 admissions depuis la mi-mars 2020.

Cela porte le nombre de patients Covid actuellement dans les hôpitaux à 2.779 (-7%), dont 862 (-5%) sont traités en soins intensifs, un recul de 24 unités par rapport au bilan de jeudi matin.

«Le poids est donc encore important sur nos hôpitaux: un peu plus de 90% des lits de soins intensifs sont occupés. Mais au vu de la diminution des hospitalisations journalières, nous espérons aller vers une diminution plus rapide dans les jours qui viennent», a escompté M. Van Laethem.

Entre le 20 et le 26 avril, 39 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-1,1% ). «La diminution se fait en particulier chez les plus de 65 ans, avec une petite augmentation dans la population plus jeune», relève le spécialiste des maladies infectieuses. La Belgique déplore au total 24.185 morts en raison de la pandémie, soit 45 de plus que la veille.

Quelque 44.600 tests ont été réalisés chaque jour sur la même période (+10%), pour un taux de positivité qui diminue très légèrement, à 8,6% (-1,1%). Depuis le début de la pandémie en Belgique, 986.622 personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus.

Le taux de reproduction se maintient sous la barre de 1 et s'établit à 0,89. Lorsqu'il est inférieur au seuil de 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à ralentir.

La Belgique dans le top 5 européenne pour la vaccination

Plus de trois adultes sur dix (32%) ont reçu une première injection d'un vaccin contre le SARS-Cov-2 en Belgique. Cela représente 2.938.986 personnes. Parmi elles, 800.869 ont reçu une deuxième dose et bénéficient ainsi d'une protection vaccinale complète, soit 8,7% de la population adulte belge.

«Plus de 80% des plus de 65 ans ont reçu leur deuxième dose», s'est félicité Yves Van Laethem. «La campagne de vaccination va encore s'accélérer. Nous sommes à la 5e place au niveau européen.»

Enfin, la situation dans les maisons de repos est «durablement sous contrôle», a-t-il estimé. «Les indicateurs y restent stables et bas.»

Lire aussi : Vacciner 70% de la population sera insuffisant pour éviter de nouveaux variants, prévient cette experte