Il s'offre le nom de domaine national de Google pour 2,4€

Il s'offre le nom de domaine national de Google pour 2,4€

Mercredi dernier, Nicolas Kurona créait un nouveau site web pour l'un de ses clients lorsqu'il reçut une notification l'avertissant que Google était à l'arrêt. « J'ai entré ‘www.google.com.ar' dans mon navigateur et cela ne fonctionnait pas. Je savais que quelque chose clochait », raconte le trentenaire argentin à la BBC.

Nicolas s'est donc rendu sur le réseau responsable des noms de domaines en Argentine (le NIC). À sa grande surprise, il a découvert que le nom de domaine argentin de Google était… à vendre.

Persuadé que cela ne pourrait jamais fonctionner, Nicolas tente quand même le tout pour le tout. Suivant les étapes « normales et légales » de la procédure, il acquiert le nom de domaine pour la modique somme de… 2,4€ (270 pesos).

"Je n'en revenais pas"

« Quand le procédure d'achat a été finalisée et que mes données sont apparues, j'étais vraiment stressé », raconte-t-il. « J'étais comme figé devant mon écran. Je ne pouvais pas croire ce qui venait de se passer. »

« Je tiens à préciser que je n'ai jamais eu de mauvaises intentions », assure le trentenaire, salué en héros sur la Twittosphère. « J'ai juste essayé de l'acheter et le NIC m'a permis de le faire. ». À l'heure actuelle, on ne sait toujours pas comment le nom de domaine de Google a pu se retrouver disponible, la firme assurant que sa licence n'avait pas expiré.

Quelques heures après son achat, le NIC lui a retiré le nom de domaine. Nicolas n'a pas encore été remboursé.

Google n'est pas entré en contact avec le web designer et n'a pas encore expliqué comment ils ont récupéré leur nom de domaine.

Lire aussi : Vous pouvez désormais choisir d'être pisté en ligne ou non via votre iPhone, et ça n'arrange pas Facebook