Il brûle près de 700.000 € pour ne pas payer de pension alimentaire à son ex-femme

Il brûle près de 700.000 € pour ne pas payer de pension alimentaire à son ex-femme

Le divorce de Bruno McConville et de son ex-femme ne s'est pas réellement bien passé, comme l'explique le journal canadien "Ottawa Citizen". En effet, cet homme d'affaires de 55 ans affirme avoir vendu tout ce qu'il possédait, pour ensuite brûler l'argent qu'il avait récupéré. Il aurait retiré 1 050 000 $ (685.000 €), à travers 25 retraits effectués sur 6 comptes en banque différents. Concrètement, il aurait mis le feu à 743 000 dollars le 23 septembre, et à 296 000 dollars le 15 décembre.

Il défie la justice canadienne

Suite à son divorce, l'homme a toujours refusé d'indiquer ses revenus afin que la pension alimentaire soit impossible à déterminer par la Cour en charge de l'affaire. Il a également défié la justice en ne respectant pas une interdiction de vendre ses propriétés ou de laisser une caution de 300.000 $.

30 jours de prison

Le juge Philipps, qui s'est montré sceptique quand à la version des faits de Bruno McConville, l'a condamné à 30 jours de prison pour avoir défié la justice: "Vous vous moquez de ce tribu­nal et de son proces­sus, ce que je ne permet­trai pas. Vous vous condui­sez avec l'in­ten­tion de contre­car­rer déli­bé­ré­ment et volon­tai­re­ment la bonne admi­nis­tra­tion de la justice. Plus parti­cu­liè­re­ment, je trouve que ce que vous avez fait est mora­le­ment répré­hen­sible car ce que vous préten­dez avoir fait porte direc­te­ment atteinte aux inté­rêts de vos enfants."

Il a également été condamné à verser une amende de 2.000 $ par jour à son ex-femme, jusqu'à ce qu'il puisse prouver qu'il a bel et bien brûlé toutes ses économies.