Greenpeace lance le « FaceApp » de la planète

Greenpeace lance le  « FaceApp » de la planète

En quelques jours seulement, l'application FaceApp a connu un succès planétaire. Elle vous propose, grâce à un filtre, de découvrir votre visage vieilli de quelques dizaines d'années. Surfant sur son succès, Greenpeace s'est approprié cet outil… à sa manière.

#EarthApp

Saint Pétersbourg immergées sous les eaux de la Neva, le lac Baïkal complètement desséché, l'Arctique sans glacier, une station de ski désertique… En « vieillissant » ces lieux cultes, Greenpeace Russie montre à quoi ils pourraient ressembler si rien n'est fait pour lutter contre le réchauffement climatique. Ces photos choc sont publiées sous le #EarthApp.

« EarthApp montre pourquoi nous devons agir contre le changement climatique, maintenant », explique l'association à l'origine de cette parodie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Greenpeace ?????? (@greenpeaceru) on

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Greenpeace ?????? (@greenpeaceru) on

La campagne a été créée en association avec Isobar Moscow. Diana Volkova, l'une des créatrices, explique dans un communiqué : “Le réchauffement climatique devient de plus en plus difficile à ignorer : nous voyons bien comment la météo change et à quel point les écosystèmes deviennent instables ».

« Quand les internautes se sont mis à publier leur visage vieilli, une question s'est posée : à ce moment-là, comment sera le monde qui nous entoure ? Nous avons voulu apporter des réponses à cette question dans notre campagne, pour éveiller les consciences et appeler à l'action contre le changement climatique. »

« Il ne nous reste pas beaucoup de temps, mais il en reste quand même. Agissons maintenant ! »

#FaceApp was shocking.#EarthApp, is more shocking.

#FaceAppChallange pic.twitter.com/FG26xu4e0U

— Greenpeace NZ (@GreenpeaceNZ) July 24, 2019

Des internautes inspirés

Avant le lancement de cette campagne par Greenpeace, plusieurs internautes avaient déjà eu l'idée de détourner le #FaceApp Challenge dans le même but. "Voici le seul FaceApp challenge dont nous devrions nous soucier", assurent-ils en dévoilant leur montage.

The only #FaceApp Challenge that you should care about.#climatechange #SaturdayThoughts #ClimateEmergency #tiredearth #faceappchallenge #climatestrike pic.twitter.com/sj5bLQ7MRT

— Wild Nature (@Jamesdonovan45) July 20, 2019