Francos de Spa : programmation éclectique pour une fête intergénérationnelle

Francos de Spa : programmation éclectique pour une fête intergénérationnelle

Cette année encore, Spa fut durant quatre jours le théâtre d'une grande fête intergénérationnelle. Dans l'ambiance familiale qui fait la réputation du festival, les Francofous ont pu applaudir une centaine d'artistes, répartis sur six scènes.

Pour cette 26ème édition, 150.000 festivaliers ont envahi le Parc de Sept Heures. Comme l'an dernier, le festival se déroulait sur un site unique. Les organisateurs se sont réjouis d'un festival qui s'est déroulé sans incident. Ils ont salué un excellent bilan sécurité, avec 50% d'interventions en moins enregistrées par les équipes de secours que l'année précédente.

Belga / V. Lefour

Très hétéroclite, la programmation de ces quatre jours aura permis à chacun d'y trouver son compte. Rock, pop, électro, chanson française… le rendez-vous de l'été spadois aura été un réel mélange des genres et des âges.

La scène francophone à l'honneur

Les Francos restent bien entendu la vitrine par excellence pour les artistes francophones. On retiendra le très bon concert des enivrants poètes de Feu! Chatterton (photo), un groupe français que l'on retrouvera avec plaisir à Esperanzah. Dans un registre électro-pop, R.O et Konoba ont totalement emporté leur public. Prochain rendez-vous avec ce duo captivant à Ronquières le 04 août.

Feu! Chatterton

Très attendu, Mustii, le 21st century boy, a ravi ses fans avec une prestation envoûtante. Au même moment, Sttellla, grand incontournable des Francos, mettait l'ambiance de l'autre côté du Parc.

Les têtes d'affiche sur la scène Pierre Rapsat ont évidemment assuré. En véritable showman, Patrick Bruel a totalement conquis les quelque 15.000 festivaliers amassés place Royale. En communion totale avec son public, l'artiste a enchaîné ses plus grands tubes et des morceaux de son nouvel album. Alternant entre mélodies calmes et musiques entraînantes, ses morceaux étaient repris en chœur par des fans de toutes générations. Bruel a clôturé son cinquième passage à Spa avec un bel hommage à Johnny Halliday, reprenant « J'ai oublié de vivre » à la guitare. Un moment plein d'émotions.

Si la jeune génération a pu être déçue par l'annulation de Thérapie Taxi, qui étaient particulièrement attendus, elle était présente en masse pour acclamer Orelsan. Le rappeur a assuré une excellente prestation. On saluera aussi les trois interprètes incroyables, qui ont fait de sa performance le premier concert de rap traduit en langage des signes en Belgique francophone.

Un dimanche très féminin

L'affiche n'a pas manqué de mettre les femmes à l'honneur, avec entre autres Alice on the Roof (photo), Zaz, le duo dynamique Juicy et Camelia Jordana. Le festival s'est clôturé le dimanche avec une programmation très féminine : Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Angèle, pour sa première performance dans la ville qui a tant de fois accueilli son père, Marka.

Alice on the Roof - Belga / V. Lefour

En soirée, c'est Zazie qui a enivré la scène Rapsat. Peu de temps avant son concert, le ciel de Spa s'est illuminé d'un magnifique feu d'artifice, à l'occasion de la fête nationale.

Spa en fête

Enfin, le festival fait aussi et toujours la part belle aux talents belges, que l'on retrouve sur les grandes mais également petites scènes. Cette édition des Francos aura permis de belles découvertes, avec notamment Mélanie Isaac qui remporte le prix Franc'Off de cette année.

Durant ces quatre jours, c'est toute la ville de Spa qui est en fête. Avec des concerts gratuits, un piétonnier gourmand et la bonne ambiance qui se propage dans toutes les rues de la vile… C'est aussi ça qui fait la réputation du festival. La météo, plutôt clémente, aura sans aucun doute participé au succès de cette dernière édition.