Fin de partie pour un cambrioleur «ninja» de 74 ans

Fin de partie pour un cambrioleur «ninja» de 74 ans

La police d'Osaka tentait de l'arrêter depuis des années. Elle a longtemps eu pour unique piste des images de vidéosurveillance montrant un voleur agile portant un cache-cou noir jusqu'au nez et une capuche jusqu'aux sourcils.

Mais ce voleur habile a commis une erreur fatale en mai: son cache-cou a glissé devant une caméra. Ce bref instant a permis à la police de l'identifier et de tenter de le prendre en flagrant délit. Pourtant les enquêteurs se sont longtemps avérés incapables de le suivre dans ses escapades nocturnes: «Quand il sortait la nuit, il était tout en noir... Il ne prenait jamais les rues ordinaires, il se faufilait dans des espaces étroits entre les maisons et courait en haut des murs», a justifié le policier. «C'était un pro», selon lui.

"Je vais décrocher, je suis assez vieux"

Les policiers l'ont finalement arrêté en pleine nuit alors qu'il revenait dans sa cachette, une chambre abandonnée dans un immeuble. Le voleur a déclaré en toute candeur durant son interrogatoire qu'il «détestait travailler et qu'il pensait que voler était plus rapide» pour gagner de l'argent.

Il s'est aussi vanté devant eux de n'avoir besoin que de dix minutes pour s'introduire dans une maison, volant pour l'essentiel de l'argent liquide pendant le sommeil de ses habitants. «Si j'avais été plus jeune, je n'aurais pas été attrapé. Je vais décrocher maintenant, à 74 ans, je suis assez vieux.»

Il est poursuivi pour une impressionnante série de plus de 254 cambriolages en 8 ans, d'une valeur totale de 30 millions de yens (quelque 220.000 €).