Fermeture de la jonction Nord-Midi le week-end du 1er mai: Voici les alternatives

Fermeture de la jonction Nord-Midi le week-end du 1er mai: Voici les alternatives

La Société nationale des chemins de fer (SCNB) et le gestionnaire du réseau Infrabel procéderont à la nécessaire informatisation de la signalisation du réseau ferroviaire pour en faire « la Rolls Royce de la sécurité en Europe », d'après les dires de deux entités qui se félicitent d'une place sur le podium européen en la matière. Au total, pas moins de 37 signaux, 85 aiguillages, 12 loges, 184 compteurs d'essieux et 150 km de câbles seront renouvelés.

La SNCB et Infrabel ont envisagé différents scenarii et alternatives pour limiter les répercussions des travaux pour les voyageurs concernés: déviation des trains en provenance et à destination de la côté, scission de certains trajets, mise en circulation de trains navettes qui emprunteront la ceinture ferroviaire ouest, limitation de certaines liaisons et voyages gratuits sur le réseau de la STIB pour les détenteurs de billets valables.

Les alternatives à la loupe

1) Vers ou via Bruxelles

-Les trains venant de l'extérieur de Bruxelles vers la capitale seront limités à la première gare bruxelloise du trajet (exemple Luxembourg-Bruxelles-Midi, Dinant-Bruxelles-Midi, Nivelles-Bruxelles-Nord ou encore Ottignies-Bruxelles-Midi) ou scindés (comme les lignes Tournai-Brussels-Airport-Mons ou Braine-le-Comte-Louvain).

-Trois trains par heure (un IC et deux trains navettes) relieront Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, dans les deux sens, via la ceinture ferroviaire ouest. La première navette reliera Denderleeuw, Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, Schaerbeek, et Brussels Airport, la seconde connectera Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, Schaerbeek et Brussels Airport. Une autre solution consiste à prendre le train régulier IC 29 reliant La Panne à Louvain et Landen.

-Pour pallier la suppression des escales à la Gare centrale et joindre le centre-ville, la SNCB s'est associée à la STIB pour offrir aux détenteurs de tickets valables des trajets gratuits dans les transports en commun bruxellois (ligne de tram 3 et 4 ou le métro). Les lignes de trams 3 et 4 seront ainsi renforcées, avec un tram toutes les 3 minutes le samedi et toutes les 5 minutes dimanche et lundi, a expliqué la porte-parole de la STIB Cindy Arents.

Ph. SNCB

2) En provenance ou à destination de la côte

-Vers la mer, les deux principales liaisons (Eupen-Ostende et Genk-Knokke/Blankenberge) seront déviées. Elles ne s'arrêteront ni à Bruxelles-Nord, ni à Bruxelles-Midi, mais feront exceptionnellement arrêt à Schaerbeek et Denderleeuw.

Ph. SNCB

-Pour les Bruxellois qui souhaiteraient se rendre à Ostende, Knokke ou Blankenberge, l'alternative est donc de prendre un train à Nord ou Midi jusqu'à Schaerbeek, Denderleeuw ou Gand-Saint-Pierre, pour une correspondance. Vers la Panne, pas de changement puisque le train IC 29 Landen - La Panne s'arrêtera bien à Bruxelles-Nord et Midi.

Ph. SNCB

-Les clients venant des lignes 161 et 162 (Luxembourg-Namur-Bruxelles) vers le littoral sont, eux, invités à rejoindre Bruxelles-Nord, où ils pourront prendre le train navette vers Schaerbeek. Là, ils monteront dans un train vers Ostende, Knokke ou Blankenberge.

Ph. SNCB

-En provenance de Charleroi et Mons, l'itinéraire adapté consiste à prendre le train jusqu'à Bruxelles-Midi, puis un autre jusqu'à Denderleeuw ou Gand-Saint-Pierre. De là, il sera possible de prendre un train vers Ostende, Knokke, ou Blankenberge.

3) En provenance ou à destination de l'aéroport

Enfin l'offre vers l'aéroport est modifiée. Trois trains par heure circuleront au lieu de six habituellement, à savoir les deux trains navettes et l'IC 29 La Panne-Louvain/Landen.

Ph. SNCB

Trois liaisons IC dont le terminus normal est Brussels Airport-Zaventem seront limités à Bruxelles-Midi. Côté Wallonie, il s'agit des trains en provenance de Tournai et de Mons (il faut donc prévoir de prendre le train navette entre Midi et l'aéroport).

En venant de Liège, les voyageurs devront descendre à Louvain pour une correspondance vers Zaventem.

Depuis Namur, il faudra prendre le train navette depuis Bruxelles-Nord vers Brussels Airport.

4) Pour les trains internationaux

-La fermeture de la jonction Nord-Midi n'aura aucun impact sur les trains Eurostar et les TGV.

-Alors qu'aucun changement ne devrait toucher les Thalys qui relient Paris à Bruxelles, ceux qui joignent Bruxelles-Midi à Amsterdam sont déviés par la ceinture ferroviaire ouest. Et pour les trains qui connectent Paris à l'Allemagne, ils effectuent le trajet normal entre Paris et Bruxelles-Midi, empruntent la déviation ouest et effectuent une pause prolongée à Liège-Guillemins.

-Les trains ICE partiront de Bruxelles-Nord pour effectuer leur course vers l'Allemagne.

-Le train IC Amsterdam - Bruxelles-Midi, qui s'arrêtera à Anvers-Central et Malines, n'ira pas au-delà de l'aéroport de Zaventem. Les voyageurs qui désirent se rendre à Bruxelles doivent prendre les navettes pour rejoindre les gares de Bruxelles-Nord ou Bruxelles-Midi

Une ponctualité améliorée

Lors des travaux, la technologie électromécanique dite du « tout-relais » sera remplacée par une technologie informatisée (EBP-PLP).

Vantée pour sa sécurité, cette transformation est une étape indispensable à l'installation du système de contrôle automatique des trains (ECTS) sur tout le réseau mais cette transition est également brandie par la SNCB et Infrabel comme un remède futur aux retards des trains. Par le dédoublement des systèmes, ils entendent minimiser les dérangements éventuels et optimiser la ponctualité de leurs services.

Axe le plus dense

Les travaux mais surtout les tests de sécurité paralyseront la jonction bruxelloise Nord-Midi dès le 29 avril (après le dernier train) et jusqu'à l'aube du mardi 2 mai (avant le premier train de 4h). Quelque 80 locomotives effectueront des parcours tests sur 254 itinéraires.

Le rail a décidé d'opérer lors de ce week-end prolongé pour réduire l'impact pour ses navetteurs, au détriment des touristes qui devraient affluer vers Bruxelles à cette période.

Pendant trois jours -24h/24-, 200 personnes seront mobilisées pour moderniser la signalisation de la jonction Nord-Midi. Inauguré en 1952, ce nœud à six voies, qui s'étend sur 3.574m et traverse cinq gares, est l'axe le plus dense du réseau. Avec 1.200 trains qui enfourchent ce passage chaque jour, ce tronçon absorbe un tiers du trafic intérieur.

Belga / B. DOPPAGNE

«La meilleure option»

BELGA / A. DEHEZ

La modernisation du rail a débuté il y a une quinzaine d'années mais « ces opérations ont été réalisées sans impact pour les voyageurs », détaille le porte-parole d'Infrabel Frédéric Sacré. « On aurait pu travailler sur certaines voies et en laisser d'autres opérationnelles mais les travaux et leurs perturbations se seraient étalés sur plusieurs semaines», continue-t-il.

Pour le moment, ni la SNCB ni Infrabel ne sont en mesure d'évaluer le temps de latence que provoquera ce plan de transport alternatif mais elles assurent qu'il constitue la meilleure option.

Communication massive

La SNCB comme Infrabel veulent rassurer : Si la modernisation totale du grill Bruxelles-Midi se prolongera jusqu'en 2019, aucune autre coupure de trafic n'est -pour l'heure- envisagée.

Outre l'augmentation d'effectifs dans les gares afin notamment de distribuer les billets STIB gratuits, les deux entités insistent sur la batterie de moyens de communication déployée pour informer leurs clients (site internet, application, Twitter, Facebook ou par téléphone).

Gaëtan Gras avec Belga

Follow @GrasJcj