Euro 2016 : le Portugal se qualifie aux tirs au but

Euro 2016 : le Portugal se qualifie aux tirs au but

Il aura fallu attendre le cruel exercice des tirs au but pour voir le Portugal remporter son quart de finale face à une Pologne pourtant séduisante (1-1 t.a.b. 3-5).

Lewandowski ouvre d'entrée

Chaud, ce début de match. La deuxième minute n'était pas encore entamée que le marquoir bougeait déjà. Sur une regrettable erreur de la défense portugaise, Grosicki récupère une longue passe, la centre et Lewandowski n'a qu'a reprendre. Net et précis, son tir fait trembler les filets de Rui Patricio. Avec son premier goal pour cet Euro 2016, l'attaquant du Bayern Munich est devenu le 2e buteur le plus rapide de l'histoire de l'Euro, en ouvrant le score pour la Pologne au bout d'une 1 minute et 40 secondes.

Le Portugal est quelque peu sonné pendant la première demi-heure. Les Polonais jouent vite, construisent et se créent des occasions. Il faudra attendre la 28e minute pour le premier tir cadré de Cristiano Ronaldo. Mais c'est finalement à la 33e, que le jeune prodige Renato Sanches, servi à l'entrée de la surface par Nani, tire un boulet. Dévié par la cuisse d'un défenseur, le ballon échappe à Fabianski. Goal! L'honneur est sauf pour CR7 et ses co-équipiers à l'heure de rentrer aux vestiaires.

À la reprise, les Polonais entament la seconde mi-temps comme pour la première, à l'offensive. Pourtant le Portugal semble redresser et proposer un jeu qui sied à son rang. Ça résiste des deux côtés, mais les occasions ne manquent pas. Il y a la tentative de Milik à la 69e, mais elle demeure infructueuse. Dix minutes plus tard, Fonte se montre dangereux de la tête suite à un corner parfaitement servi de João Mario. Fabianski signe encore un bel arrêt.

Le couperet final

La demi-heure de prolongation n'offrira rien de mieux.

Au cruel exercice des tirs au but, Jakub B?aszczykowski voit son tir arrêté. Quaresma transformera l'essai et qualifiera le Portugal (3-5).

Les Portugais deviennent les premiers demi-finalistes de cet Euro 2016. Ils connaîtront leurs adversaires au terme du match de ce soir opposant le Pays de Galles à la Belgique. Qui sait ? Peut-être nos Diables.

Crédit:  AFP  / Valery HACHE