Elle se réveille à l'hôpital, amputée d'une jambe à cause d'une soirée jacuzzi

Elle se réveille à l'hôpital, amputée d'une jambe à cause d'une soirée jacuzzi

Lauren Briggs, une Britannique de 25 ans, s'est retrouvée à l'hôpital avec une jambe amputée le lendemain d'une soirée entre amis. La jeune femme a contracté une méningite extrêmement grave, qui aurait pu la tuer.

Selon les informations du Sun, Lauren s'est réveillée chez son amie, incapable de respirer, le lendemain d'une soirée entre copains dans un bain à remous. Transportée d'urgence à l'hôpital grâce aux bons réflexes de son amie, Lauren a directement été diagnostiquée : elle faisait une septicémie à méningocoque.

Un nid à bactéries

Les médecins ont alors tout fait pour sauver la vie de la jeune femme, mais cela lui a coûté une amputation de la jambe droite, en dessous du genou, mais aussi de ses orteils au niveau de la jambe gauche. Quand elle s'est réveillée, Lauren a constaté qu'elle avait été amputée. Les médecins lui ont expliqué que cela pouvait être dû à une infection dans le jacuzzi. L'infection pourrait venir d'une petite coupure au niveau de son pied. Les jacuzzis peuvent représenter un nid à bactéries, c'est pourquoi la blessure de Lauren aurait pu très vite s'infecter.

« Je me suis endormie cette nuit-là avec la nausée, mais mon amie m'a retrouvée le lendemain à bout de souffle sur le sol. Après, la seule chose dont je me souviens, c'est de m'être réveillée à l'hôpital en me demandant ce qui se passait. J'ai été mise sous assistance respiratoire et j'ai été complètement dépendante des machines pendant 48 heures », témoigne Lauren.

Amputer pour la garder en vie

Pour pouvoir reconstruire son pied gauche, les médecins ont dû procéder à plusieurs greffes de peau au niveau de sa cuisse. « En fin de compte, ils n'ont pas pu sauver ma jambe droite ni mes orteils gauches et ils ont dû être amputés pour me sauver la vie », explique la jeune femme.

Quand Tracey, la maman de Lauren, s'est rendue à l'hôpital, elle n'a même pas reconnu sa fille, tant elle était gonflée et bleue : « Je pensais qu'ils m'avaient emmenée à la mauvaise fenêtre quand je l'ai vue, je suis tombée par terre et j'ai supplié Dieu de la sauver et de ne pas la laisser partir », confie la maman. « C'est ma fille unique, c'est mon bébé et les médecins m'ont dit qu'il était peu probable qu'elle survive plus de 48 heures », ajoute-t-elle.

Lauren a pu sortir de l'hôpital le 30 avril, mais sa vie a basculé à jamais : « Avant, nous vivions simplement toutes les deux, mais maintenant elle doit rester dans un logement spécialisé pouvait accueillir son fauteuil roulant », explique Tracey, sa maman.

« Piégée dans mon propre corps »

Dans les colonnes du quotidien britannique, Lauren a expliqué que quand elle s'est réveillée, elle ne pensait pas qu'elle avait été amputée : « J'ai soulevé la couette et j'ai vu, j'étais dévastée », témoigne la jeune femme.

« Je veux juste vivre une vie aussi normale que possible, je n'ai même pas encore de prothèse de jambe. J'étais toujours en déplacement avant ça, rarement assise et maintenant je dois compter sur les gens pour faire quoi que ce soit. J'ai l'impression que je suis piégée dans mon propre corps et que je veux juste en sortir. Cela a considérablement affecté ma santé mentale, ma vie a été bouleversée », raconte encore Lauren.

Lire aussi : Une jeune de 18 ans meurt percutée par un camion qui a grillé un feu rouge: « Il n'a même pas ralenti »