Elio di Rupo veut un plan global pour la jeunesse

Elio di Rupo veut un plan global pour la jeunesse

«Notre jeunesse est profondément meurtrie sur le plan psychologique par cette crise. Nous en sommes tous très conscients et tous très préoccupés», a-t-il souligné.

«Nous voulons réellement la soutenir et c'est pourquoi nous appelons à la mise en oeuvre d'un plan global pour la jeunesse, dans lequel chaque entité du pays devra jouer pleinement son rôle. C'est aussi la raison pour laquelle j'insiste pour que des conférences interministérielles consacrées exclusivement à la jeunesse soient mise sur pied le plus rapidement possible», a ajouté le ministre-président wallon.

Sous le feu des questions nourries de l'opposition, qui réclame depuis des semaines que le parlement puisse reprendre son rôle de contrôle de l'exécutif, mais aussi de partis de la majorité, Elio Di Rupo a par ailleurs défendu les décisions prises en comité de concertation.

Des réunions constructives

Des mesures «nécessaires», a-t-il affirmé. «Chaque décision est analysée, soupesée, réfléchie, entre les Ministres-Présidents, le Premier ministre et les Vice-Premiers ministres fédéraux. Malgré ma longue expérience des réunions ministérielles, je n'ai jamais assisté à des délibérations aussi sincères et consciencieuses», a assuré Elio Di Rupo.

«A chaque séance, les participants, quelle que soit leur appartenance politique, sont concentrés sur un objectif commun :trouver les meilleures réponses possibles face aux réalités du moment», a-t-il conclu.