Ecarté après avoir donné quatre fois la dose recommandée du vaccin à deux personnes âgées

Ecarté après avoir donné quatre fois la dose recommandée du vaccin à deux personnes âgées

Le 25 janvier dernier, l'agence australienne du médicament donnait son feu vert au vaccin contre la Covid-19 produit par Pfizer. Ce 23 février, soit près d'un mois plus tard, la campagne de vaccination a bien commencé mais c'est plutôt un couac qui fait le tour de la presse australienne. Dans l'Etat du Queensland, au nord est du pays, deux personnes âgées de 88 et 94 ans ont reçu quatre fois la dose recommandée du vaccin.

Une erreur qui aura coûté son poste au docteur qui a été écarté de la campagne de vaccination. Selon The Guardian, le médecin n'avait d'ailleurs pas reçu la formation pour administrer le vaccin contre la Covid-19. "Une enquête est en cours et nous attendons un rapport aujourd'hui (mercredi, ndlr)", a expliqué Greg Hunt, ministre australien de la Santé.

Pas de réaction indésirable

Si les deux personnes âgées sont surveillées de près, cette erreur n'a pour l'instant eu aucun impact sur leur santé. "Les deux patients ne montrent aucun signe de réaction indésirable", a confirmé M. Hunt. Avant de louer le "professionnalisme" et la "force de caractère" de l'infirmière qui s'est rendu compte de l'erreur.

Aux premiers jours de la campagne de vaccination en Europe, une erreur similaire avait fait le tour du monde. Huit employés d'une maison de retraite allemande s'étaient par erreur vus administrer cinq doses de vaccin contre la Covid-19, sans grave conséquence sanitaire.

A l'époque, le laboratoire allemand BioNTech avait assuré que des doses plus importantes que la normale avaient été injectées pendant les phases d'essai, sans effet secondaire grave.

Lire aussi: Des employés d'une maison de repos allemande reçoivent par erreur cinq doses de vaccin