Dossier: Les allergies, le mal du siècle ?

Dossier: Les allergies, le mal du siècle ?

Les chiffres sont inquiétants. Actuellement, près d'une personne sur trois dans le monde souffre d'allergie. Le nombre de personnes allergiques a considérablement augmenté depuis les années 1980, essentiellement dans les pays industrialisés. Il aurait même doublé, voire triplé, au cours de ces 30 dernières années.

Selon une étude de 2003, l'allergie au pollen de bouleau a triplé durant les 20 dernières années. Quatre ans plus tard, une recherche  a révélé qu'en Europe, jusqu'à 40% de la population souffrant d'allergie respiratoire serait touchée par l'allergie aux pollens.

La situation en Belgique

En 2010, Philippe Gevaert, expert en allergie à l'université de Gand, a réalisé une étude sur un échantillon de 2.320 personnes. Le scientifique est arrivé à la conclusion que près d'un Belge sur trois (29,8 %) souffrait de réactions allergiques aux pollens de graminées, aux acariens, et aux poussières de maison. Il a également constaté que les personnes âgées entre 20 et 40 ans étaient les plus touchées. À l'époque, le chercheur tirait déjà un constat alarmant et avait déclaré que « lorsque ces gens vieilliront, le taux d'allergie augmentera. Nous pourrions évoluer vers un chiffre de 45,5 % de la population souffrant d'allergies ».

En Belgique, l'Enquête de Santé est la seule source de chiffres représentatifs sur le nombre de personnes atteintes d'une allergie. Il s'agit de données auto rapportées, c'est-à-dire qu'il est demandé aux participants s'ils ont souffert, dans les 12 mois précédents l'enquête, d'une allergie, rhinite, inflammation des yeux, inflammation de la peau, allergie alimentaire ou autre (asthme allergique exclu). Selon la dernière enquête de santé, qui remonte à 2013, 14,2 % des Belges de plus de 15 ans souffrent d'allergie. Lors de l'enquête de santé de 1997, ils  étaient 12,7 %. Si ces chiffres ne sont pas spécialement représentatifs de nombre exact de personnes souffrant d'allergie en Belgique, l'augmentation entre 1997 et 2013 est significative.

En examinant les chiffres dans le détail, l'enquête de santé montre que la prévalence des allergies a surtout augmenté parmi les personnes âgées de 45 à 74 ans. Dans cette tranche d'âge, le nombre de personnes souffrant d'allergie est augmentation constante. Il est passé de 9,4 % en 1997, environ 10,6 % en 2001, 11,4 % en 2004, 11,3 % en 2008 et 12,7 % en 2013, soit une augmentation de plus d'un tiers entre 1997 et 2013.

L'Institut national d'assurance maladie invalidité (INAMI) permet également d'obtenir des données intéressantes au sujet des allergies en Belgique. Selon les chiffres de l'institut, l'utilisation de médicaments contre les allergies a bondi de 70 % au cours de ces dernières années.

Comment expliquer cela ? L'augmentation de nombre de personnes souffrant d'allergie peut être liée avec des facteurs environnementaux comme la pollution, des infections ou une alimentation de mauvaise qualité. Mais la pollution n'est pas la cause principale. En effet, notre style de vie y est pour beaucoup.

Quels sont les symptômes ?

Il existe des allergies avec des réactions rapides et d'autres avec des réactions tardives. Dans le premier cas, les symptômes de l'allergie se font ressentir entre quelques minutes et deux heures après l'exposition et touchent essentiellement les voies respiratoires et les yeux. Les symptômes sont les suivants : éternuements, toux, sensation de nez bouché, écoulement nasal, sinus encombrés, perte d'odorat et de goût, picotements, démangeaisons, rougeurs aux yeux et larmoiements. Parfois, les symptômes peuvent également donner lieu à des démangeaisons à l'arrière de la bouche et dans la gorge. L'intensité de ces symptômes peut varier d'une personne à l'autre et dépend de l'exposition, comme la quantité de pollen dans l'air par exemple. Dans le cas allergies à réactions tardives, les symptômes peuvent se manifester plusieurs heures et même plusieurs jours plus tard.