Devant le refus de son admission, un homme poursuit une université pour femmes

Devant le refus de son admission, un homme poursuit une université pour femmes

Un homme a engagé une action judiciaire contre une université pour femmes dans le sud-ouest du Japon parce que celle-ci a refusé sa demande d'admission, a-t-on appris lundi. Selon le plaignant, cité par Kyodo News, l'Université pour femmes de Fukuoka viole le principe d'égalité entre les hommes et les femmes et le droit à l'éducation, pourtant garantis par la Constitution. Il s'agit d'une situation inédite. "C'est la première fois que la base légale d'une université publique ou privée pour femmes est contestée devant la justice", précise l'avocat du plaignant.

L'homme, qui souhaite devenir diététicien, exige une compensation de 660.000 yen (près de 5.000 euros) de l'université, seule institution à dispenser la formation de son choix dans la région. Le Japon compte quatre universités publiques ou privées exclusivement destinées aux femmes.