Des tonnes de cocaïne arrivent en Espagne en sous-marin

Des tonnes de cocaïne arrivent en Espagne en sous-marin

«Deux personnes ont été arrêtées» lors de cette opération à Cangas en Galice, près de la frontière portugaise, a indiqué un porte-parole de la police espagnole. Cette région du nord-ouest de l'Espagne est une des portes d'entrée de la drogue en Europe.

Selon une source proche de l'enquête, le semi-submersible, d'une vingtaine de mètres, provenait d'Amérique du sud. «Ce n'est pas la première fois mais on ne voit pas ça tous les jours» en Europe, a commenté cette source.

«Il est très probable que l'appareil contienne plusieurs tonnes de cocaïne mais ce n'est qu'une estimation», a indiqué une autre source proche de l'enquête alors que plusieurs médias espagnols font état d'un chargement de plus de 3 tonnes.

Un mode opératoire répandu sur le continent américain

La police, la Garde civile et les douanes espagnoles continuaient d'enquêter lundi.

Ce mode opératoire est plus fréquent sur le continent américain où après les avions et les bateaux rapides, les cartels de la drogue sud-américains, notamment colombiens, utilisent des sous-marins plus ou moins élaborés pour transporter la drogue vers le Mexique puis les Etats-Unis.

En septembre, un sous-marin artisanal qui transportait plus de 5 tonnes de cocaïne a été ainsi intercepté dans l'océan Pacifique au large de l'Amérique du sud.

Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Le choix des lecteurs
    1. B9727455016Z.1_20210622113815_000+GQ1ICMVCN.1-0

      VIDEO. Une violente bagarre éclate dans une gare parisienne: «Nous ne sommes pas plus choqués que cela»

    2. BELGAIMAGE-155385477

      Une femme de 31 ans meurt après avoir été renversée par deux trottinettes électriques

    3. belgaimage-177127748-full

      Toby Alderweireld fait appel à Twitter pour retrouver un jeune supporter

    4. BELGAIMAGE-163307893

      Une fusillade à Evere, un homme touché par plusieurs balles

    5. belgaimage-177808001-full

      Le chasseur visé par une enquête pénale pour avoir vendu les images du cadavre de Conings se défend: «je ne suis pas un imbécile»