Des témoignages accablent Eric Zemmour, accusé d'agressions sexuelles

Des témoignages accablent Eric Zemmour, accusé d'agressions sexuelles

Le mouvement de dénonciations des violences sexuelles faites aux femmes continue de faire tomber des têtes dans le monde médiatique français. Cette fois-ci, c'est le polémiste Eric Zemmour qui se retrouve au cœur d'une... polémique! Le Français est accusé par Gaëlle Lenfant de l'avoir embrassée de force, pour des faits qui remontent à 2004 et 2006.

Celui qui officie tous les jours sur CNews a réfuté les allégations en indiquant qu'il n'avait aucun souvenir de cette scène et en estimant qu'il s'agissait d'une "affaire politique qui sort au moment où chacun sait qu'il y a des velléités autour de lui". Le chroniqueur sera toutefois surpris (ou pas) d'apprendre que plusieurs autres femmes affluent en ce sens et dénoncent son comportement.

Beaucoup d'autres témoignages

En effet, notre compatriote Aurore Van Opstal confie à Mediapart que lors d'une rencontre dans un café, il lui a "caressé le genou avec sa main" sous la tabl et "serait remonté jusqu'à l'entrejambe", alors que le père de la jeune femme se trouvait à côté. "J'étais tétanisée, sous le choc. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait", précise-t-elle.

Un autre témoignage fait état de gestes similaires, également lors d'une rencontre dans un café: "Il n'arrêtait pas de me draguer [...] iI s'est penché et m'a embrassée. Il a mis sa langue et tout."

Même son de cloche du côté des chaînes télévisées, à commencer par CNews, où Zemmour a envoyé des messages tendancieux à la cheffe d'édition, qui n'a pas souhaité commenter. Une maquilleuse a également relayé des comportements inappropriés du polémiste à nos confrères de Mediapart: "Il m'a plaqué contre le mur et m'a dit : 'Tu ne comprends pas que je veux baiser avec toi." D'autres femmes occupant divers postes font part de mains aux fesses et de rapprochements opportunistes.