Des sans-abris pour nettoyer Fukushima ?

Des sans-abris pour nettoyer Fukushima ?

Alors qu'il fait partie de la liste des boulots ingrats du monde industrialisé, le Japon aurait trouvé une solution pour "recruter" du personnel. Depuis la catastrophe de Fukushima, les travaux de décontamination ont pris du retard autour de la centrale nucléaire. Le manque de personnel n'aidant pas, les entreprises privées, payées par l'Etat et chargées du grand plan de nettoyage, ont fait appel à des travailleurs quelque peu spéciaux puisqu'il s'agit de sans-abris.

Gérés par la mafia japonaise, les yakusas, notamment via des sociétés-écrans, ces sous-traitants ont trouvé la solution en envoyant des personnes fragilisées financièrement ou psychologiquement, pour réaliser des tâches comme vider les maisons ou encore balayer autour de la centrale. Des travailleurs qui sont sous-payés comme témoigne l'un de ces SDF, Shizuya Nishiyama, qui raconte qu'on lui a offert 90$ pour travailler toute une journée à ramasser les débris dont 50$ étaient prélevés pour la nourriture et le logement. « Nous sommes une cible facile pour les recruteurs. Nous sommes tous réunis ici avec nos sacs dans cette gare et nous sommes faciles à localiser. Ils n'ont qu'à nous dire : “vous cherchez du travail ? Est-ce que vous avez faim ? Et si on a rien mangé, ils nous offrent un travail