Des peluches pour sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge au don d'organes

Des peluches pour sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge au don d'organes

Le manque de donneur d'organes est un problème mondial. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes décèdent dans l'attente d'un organe. Au Japon, plus qu'en Europe ou aux Etats-Unis, le don d'organes est un sujet particulièrement sensible. Les transplantations d'organes ne sont d'ailleurs autorisées que depuis 1997.

Pour sensibiliser la population japonaise, et plus particulièrement les enfants, au don d'organes, l'agence de pub Dentsu a lancé la campagne « Second Life Toys ». Dans un spot, l'agence explique qu'au Japon 14.000 personnes sont en attente d'une transplantation mais que parmi eux, seulement 300 bénéficient du don d'organes chaque année.

Pour expliquer le sujet aux plus jeunes, l'agence a imaginé les Second Life Toys. Des peluches abîmées ou cassées ont été réparées grâce à des peluches donneuses. Une girafe a ainsi reçu la patte d'un nounours, un éléphant la queue d'un écureuil, ou un ourson l'oreille d'un chat. L'agence va plus loin en invitant ensuite les petits Japonais à participer à cette campagne en envoyant par la poste leurs peluches abîmées pour qu'elles soient réparées à l'aide d'autres jouets. Grâce à la transplantation entre peluches, ils recevront leur jouet raccommodé en retour.