Des paillettes dans le vagin, une pratique qui inquiète

Des paillettes dans le vagin, une pratique qui inquiète

Que ne feraient pas certaines personnes pour pimenter ses relations sexuelles ? Rendre brillant l'orgasme grâce à des paillettes qui s'insèrent dans le vagin est la dernière lubie en date.

Mais les capsules "Passion Dust" soulèvent les passions et créent la polémique. Et pour cause : la dangerosité potentielle ignorée de ces pilules qui s'insèrent une heure avant un rapport sexuel et qui libèrent des paillettes comestibles, sucrées et aromatisées à base d'amidon de maïs, de poudre d'acacia et de stéarate végétale.

Une publication partagée par Passion Dust (@passionbomb) le

Levée de boucliers des spécialistes de la santé

Originaire des États-Unis, cette tendance suscite l'inquiétude parmi les gynécologues qui insistent sur le fait que la flore vaginale possède un fragile équilibre (PH notamment) qu'il convient de maintenir, d'après les propos du docteur Vanessa McKay relayés par The Independant.

Photo D. R.

Car, prévient la porte-parole de l'association des gynécologues britanniques, le perturber, c'est s'exposer à des infections de tout type, des inflammations, des candidoses (MST), voire une vaginose bactérienne (infection de la vulve, NDLR).

Le succès reste au rendez-vous

Ces appels à la prudence du corps médical n'enrayent pas le succès de produit (qui se vend moins de 10 $) puisque le fabricant des pilules -Pretty Woman Inc- a indiqué être en rupture de stock.

Et ce alors que plus de 7.000 personnes sont inscrites sur la liste d'attente.

Passion Dust fun pack! 5 fun capsules! now available on wwe.PrettyWomanInc.com

Une publication partagée par Passion Dust (@passionbomb) le