Des Nuits belles comme des jours au Botanique

Des Nuits belles comme des jours au Botanique

En réaction à la perte du Cirque royal en 2017, le Botanique a en effet décidé de se redéployer dès 2018 via des collaborations hors les murs. L'association avec Bozar, pour les Nuits, concrétise cette volonté de regarder de manière constructive vers l'avenir.

Trois soirées y seront données. La première, le 28 avril, accueillera Catherine Ringer et Charlotte. Les deux autres prolongeront les Nuits Botanique le 13 mai avec Olafur Arnalds et Manu Delago et le 11 juin avec Julien Doré. Parmi les autres chantiers de 2018 sont à noter la création d'un nouveau site internet au lendemain des Nuits et la rénovation prochaine des serres.

Une affiche en tous sens

C'est Charlotte Gainsbourg qui ouvrira cette 25e édition sous le chapiteau en nous présentant son somptueux album "Rest". Elle sera précédée sur scène par le folk-world de Jawhar. La soul électronique du Sud-Africain Nakhane sera aussi de la partie le 29 avril. Elle sera introduite par la musique enjouée du belge Témé Tan.

Le compositeur belge d'origine congolaise Baloji aux accents de rap est aussi à découvrir le 30 avril dans ses premiers pas en solo. Trixie Whitley, chanteuse belgo-américaine née à Gand, partagera le 5 mai la puissance de son blues dans le cadre intimiste de la Rotonde.

Blanche, la chanteuse belge qui s'était illustrée dans l'émission The Voice et à l'Eurovision, fera sa première scène dans cette même Rotonde le 27 avril.

On retiendra également la venue de Juliette Armanet le 27 sous le chapiteau, de l'inévitable Angèle (le 30 à l'Orangerie) que l'on va également beaucoup voir cet été durant les festivals, du rock anglais des Insecure Men (le 27 à l'Orangerie) dont la cote ne cesse de monter outre-Manche, ainsi que l'électro-chill de Fakear qui va remplir le chapiteau le samedi 28 avril.