Des images de files au pied d'un télésiège floutées

Des images de files au pied d'un télésiège floutées

Cette station de ski du Val d'Aoste avait fait parler d'elle il y a quelques semaines à cause d'images montrant de longues files d'attente. Depuis, le domaine a été fermé au public, au moins jusqu'au 7 janvier, mais des athlètes «d'intérêt national» sont autorisés à venir s'y s'entraîner.

"Cervinia":

Per le code e gli assembramenti che questa mattina si sono formati fuori dalla biglietteria della stazione di Breuil-Cervinia e in funivia per il primo giorno della stagione sciistica pic.twitter.com/5bZpyORJLZ

— Perché è in tendenza? (@perchetendenza) October 24, 2020

La semaine dernière, la webcam orientée sur le parking de Plan Maison a de nouveau montré un nombre important de skieurs attendant au pied du télésiège. Depuis le 8 décembre, les images de cette webcam ont été floutées, empêchant de voir quoi que ce soit à cet endroit, rapporte le quotidien italien La Stampa.

"Je tombe des nues"

Le président et directeur de Cervino spa, la société qui gère les installations, nie aussi bien les longues files d'attente que les images floutées. «Nous n'avons connaissance d'aucun rassemblement. S'il y avait des gens au départ du télésiège, c'étaient des athlètes, puisqu'ils s'entraînent chez nous. Des images pixélisées ? Je tombe des nues», a déclaré Matteo Zanetti, évoquant «le vent» ou des «tentatives d'instrumentalisation».

Le immagini della webcam che riprende la partenza dell'impianto di Plan Maison sono “pixelate” dopo che nei giorni precedenti avevano immortalato almeno 300 persone in attesa..https://t.co/XA2gs3Dxm2

— La Stampa (@LaStampa) December 9, 2020

Seuls des "athlètes professionnels et non professionnels, reconnus d'intérêt national par le Comité national olympique italien (CONI), le Comité paralympique italien (CIP) et/ou les fédérations respectives", sont autorisés à utiliser les remontées mécaniques. Mais les images semblent montrer que, même avec la seule présence des athlètes, la situation reste problématique.