Des Ardentes urbaines conquièrent la jeune génération

Des Ardentes urbaines conquièrent la jeune génération

Fort de sa réputation, le festival a accueilli plus de 100.000 festivaliers. Il aura surtout drainé un public particulièrement jeune. Cette nouvelle génération très urbaine se retrouve parfaitement dans l'identité des Ardentes. «Plus qu'un festival de live music, les Ardentes sont davantage une communauté», explique Gaëtan Servais, l'un des organisateurs. Avec le Wallifornia Park, la zone gaming et le Musictech, le festival s'ancre résolument dans la culture urbaine et geek. Surtout, il s'inscrit clairement dans l'air du temps.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

À l'année prochaine ! Revivez les meilleurs moments du festival dans les prochains jours grâce aux photos et vidéos de notre équipe. Ardentes 2020 - Nouvel envol. #lesardentes19 #lesardentes ? @juliettereip.photo

Une publication partagée par Les Ardentes (@lesardentes) le

Le rap est roi au pays de Liège

Ce qui fait l'identité des Ardentes, c'est aussi une programmation unique sur le marché européen : une association de rap français et US, avec quelques prestations électro. Le rap français, roi incontesté au pays de Liège, aura explosé tous les records, tant en termes d'ambiance que d'affluence.

Belga / J. Jacobs

Tout au long du festival, l'ambiance et l'énergie étaient au rendez-vous. Les têtes d'affiche ont assuré de belles prestations. Les Black Eyed Peas ont enflammé la scène vendredi soir, enchaînant les tubes devant une foule en délire. «Un pari risqué», confient les organisateurs, mais qui s'est soldé par une «communion intergénérationnelle très festive».

Nouvel envol

Sur le site de Coronmeuse, le festival est à saturation complète. Et cela se fait ressentir : pass sold out, files interminables, difficultés à se rendre d'un bout à l'autre du site... Cette année encore, la police a dû intervenir pour contenir «l'enthousiasme» des festivaliers, arrivés en masse pour le concert du rappeur Zola. Résultat de l'opération : scène évacuée et concert annulé.

Belga / J. Jacobs

Face à cette situation, les organisateurs se disent très impatients de déménager vers Rocourt pour la prochaine édition. En 2020, ils promettent de «déployer leurs ailes». Ce déménagement représente en effet une opportunité de passer à une autre échelle pour le festival, et de développer ce concept unique qui fait vibrer la cité ardente depuis bientôt quinze ans. Avec un nouvel actionnaire dans le capital (Fimalac Entertainment, à 49%), les Ardentes prendront donc un nouvel envol pour leur quinzième édition. (or)