Depuis 30 ans, elle ne mange que des sandwiches au fromage

Depuis 30 ans, elle ne mange que des sandwiches au fromage

April Griffiths ne se nourrit que de sandwiches au fromage et de chips. Cette jeune femme de 29 ans souffre d'une grave phobie alimentaire, relatent nos confrères de Metro UK.  

April ressent une grande anxiété lorsqu'elle doit manger un autre repas que des sandwiches au fromage ou des chips. Originaire de Nuneaton, dans le Warwickshire, cette mère de deux enfants a adopté ce régime alimentaire depuis sa naissance. Un régime très handicapant.

"Chaque fois que je tente d'essayer de nouvelles choses, j'ai une crise de panique, tout mon corps commence à trembler et je suis terriblement nerveuse. J'ai peur d'étouffer et de connaître une texture différente. Et même si j'ai essayé de manger des portions de riz, de pâtes ou de légumes de la taille d'un pois, je n'ai jamais pu l'avaler sans vomir", confie April.

Des séances d'hypnose impayables

«C'est devenu très délicat pour moi de sortir manger avec de nouvelles personnes, car je dois expliquer pourquoi je commande un sandwich au fromage et cela fait souvent l'objet de discussions. Lors de ma première rencontre avec mon partenaire depuis neuf ans, Leigh Kendall, âgé de 34 ans, j'ai dû le prévenir de ma phobie alimentaire pour me préserver de l'embarras de notre premier rendez-vous. (...) Leigh a toujours essayé de m'encourager à manger quelque chose de nouveau mais c'est impossible, je pense que cela restera mon alimentation pour le reste de ma vie", explique encore la jeune femme.

April a essayé de suivre des séances d'hypnose mais elle ne pouvait pas se permettre de se payer des rendez-vous réguliers (300 £ par session) car ils ne sont pas remboursés.

Même la texture du fromage lui pose parfois problème. Quand elle mange du fromage chaud sur un toast et qu'il se refroidit, April souffre de nausées à cause du changement de texture. «Cela semble idiot, mais si j'ai du fromage en tranches, je dois éviter d'y penser car sa texture est complètement différente de celle de mon sandwich au fromage râpé habituel". Mais ça, April parvient à le supporter car cela reste du fromage.

Une mauvaise influence

«La seule autre chose que je peux supporter, ce sont les chips, et c'est le seul enthousiasme que mes papilles gustatives ressentent. Je choisis donc toujours un paquet aromatisé. Je mange habituellement des chips au fromage et aux oignons ou un cocktail de crevettes et je me régale de Pringles à la crème fraîche lors d'occasions spéciales", confie encore April. Au niveau des liquides, elle parvient à boire du jus d'orange, qui lui procure les vitamines dont elle a besoin.

Ce régime alimentaire très restrictif pose aussi problème au niveau de l'éducation de ses enfants. Charlie, 2 ans, a remarqué que sa mère ne mangeait pas la même chose que lui. Il aimerait, lui aussi, se nourrir de chips et de fromage pour le dîner. April doit donc désormais manger dans une pièce séparée afin de ne pas avoir une mauvaise influence sur ses enfants.

La phobie alimentaire d'April lui a causé des années d'anxiété. Après avoir demandé de nombreux conseils sans obtenir aucun résultat, elle désespère de trouver un traitement qui pourra enfin la guérir un jour.