De plus en plus de liens entre la «grippe russe» et la Covid-19

De plus en plus de liens entre la «grippe russe» et la Covid-19

La "grippe russe" avait fait des ravages à la fin du 19e siècle alors que la population ne comptait que 1,5 milliard d'habitants. On lui a donné ce nom car elle s'était répandue en Russie avant de toucher l'Europe.

Le lien entre la "grippe russe" et la Covid-19 a déjà été fait à plusieurs reprises, notamment par le virologue Marc Van Ranst, qui avait évoqué il y a quelque mois les nombreuses similitudes entre les deux épidémies.

"C'était du coronavirus"

Ce matin, le professeur français Eric Caumes a fait la même analogie sur RMC. Interrogé sur le sujet par Jean-Jacques Bourdin, le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière à Paris répond : «Effectivement, il y a eu une épidémie, en 1890, de grippe entre guillemets parce qu'elle a été appelée la 'grippe russe' et en fait, on s'est rendu compte au cours des dernières semaines, des derniers mois, que ce n'était pas de la grippe, c'était du coronavirus. Et c'était un des cas de coronavirus qui circule actuellement. Je pense que ce Covid va rejoindre ces cas de coronavirus-là.»

Pr Éric Caumes: "Il y a eu une épidémie en 1890 de 'grippe russe' et on s'est rendu compte, ces derniers mois, que c'était un coronavirus" pic.twitter.com/Awfk3B9z6q

— BFMTV (@BFMTV) December 14, 2020

Si la "grippe russe", également baptisée "épidémie du chemin de fer", a fait environ un million de morts au début des années 1890, le professeur Caumes a tenu à rappeler qu'"on n'avait pas de vaccin" à cette époque-là.