De l'eau contaminée jetée en mer après traitement

De l'eau contaminée jetée en mer après traitement

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a annoncé avoir commencé lundi de rejeter en mer de l'eau souterraine pompée dans des tranchées à proximité des réacteurs et assainie ensuite par un système de filtrage.

Tokyo Electric Power (Tepco) relâche déjà depuis l'an passé dans l'océan de l'eau prise en amont des installations, mais il s'agit d'eau pompée avant qu'elle ne soit contaminée. Elle est alors seulement contrôlée et non traitée. Cette fois, il s'agit d'eau contaminée issue de puits plus proches des réacteurs. La compagnie l'assainit par un dispositif qui retire l'essentiel des radionucléïdes (à l'exception du tritium) avant d'être contrôlée puis diluée dans la mer.

Cette opération a pris du retard car les pêcheurs de la région, craignant une contamination du milieu halieutique, ont mis longtemps avant de donner leur accord sur la base de mesures effectuées par Tepco. Ils ont négocié en échange d'un promesse d'indemnisations maintenues tant que leur activité sera contrariée par les effets du désastre atomique. Près de 700.000 tonnes d'eau contaminée et en partie assainie sont actuellement stockées dans un millier de réservoirs montés sur le site de la centrale Fukushima Daiichi ravagée par le tsunami du 11 mars 2011.