David Beckham relance le débat sur le statut de Hong-Kong en Chine

David Beckham relance le débat sur le statut de Hong-Kong en Chine

Le 25 mars, David Beckham a publié sur Facebook et Instagram, une vidéo souvenir de son séjour à Hong Kong, avec comme message « Superbes 48 heures en Chine ». Problème le statut de Hong Kong est un sujet de discorde.

Ph. David Beckham Facebook

De nombreux internautes lui ont répondu que Hong Kong n'était pas la Chine. Ses messages ont été 'likés' plusieurs centaines de fois pour certains. Tandis que d'autres internautes affirmaient que Hong-Kong était la Chine...

Ph. David Beckham Facebook

On peut y lire des commentaires tels que "C'est Hong Kong, c'est pas la Chine. Merci de nous avoir rendu visite David." "Si ici c'était, la Chine ton chien aurait été servit au dîner." "Je t'adore, mais désolée Hong Kong, c'est Hong Kong. Nous sommes totalement différent de la Chine !".

Ph. David Beckham Facebook

"S'il te plaît change ton post. On a notre propre gouvernement, même une équipe de football." "C'est Hong Kong".

Inquiet, le service de presse de David Beckham a rapidement rectifié le message en "Superbes 48 h à Shanghai et Hong Kong".

Ph. David Beckham Facebook

Un post qui a réveillé de vieilles divergences

En effet, le statut de Hong-Kong est assez ambigu et particulier en Chine.

Après plus de 100 ans sous la Grande-Bretagne, Hong-Kong est cédé à la Chine en 1997. Ce qui lui a permis son statut particulier, et son autonomie. Par exemple, son système légal et politique, sa monnaie, son domaine internet etc.

Du moins, jusque 2047, comme le précise la déclaration conjointe sino-britannique. Mais visiblement, le statut de Hong Kong divise toujours les Chinois.