Condamné pour avoir harcelé un ours, un bûcheron canadien fait appel

Condamné pour avoir harcelé un ours, un bûcheron canadien fait appel

Au Canada, un fait divers insolite oppose un bûcheron et un ours. Roméo Leduc a été condamné à une amende de 2.000 dollars canadiens (environ 1.400 euros) pour avoir versé de l'eau dans la tanière d'un ours. Les faits remontent au printemps dernier. Le bûcheron avait vu un manque à gagner lorsque les autorités avaient imposé une zone de 300 mètres autour de l'habitat de l'animal. L'homme a donc décidé de mettre en place un stratagème afin de chasser l'ours noir de sa tanière. Pendant qu'il déversait une quarantaine de litres d'eau dans le repère de l'animal, son complice armé d'un fusil de chasse attendait que l'animal pointe le bout de son nez.

Sa tanière inondée, l'ours mécontent et trempé n'a pas mis longtemps à évacuer les lieux. C'est alors que le complice a tiré un coup de feu en l'air afin de faire fuir l'animal qui depuis lors n'a plus été revu dans les parages. En première instance, le bûcheron a été condamné à 2.000 dollars canadiens d'amende ainsi qu'à un cours d'éthique de chasse. Mais l'homme a décidé de faire appel en argumentant que les autorités en charge de la faune n'avaient pas respecté les règles lorsqu'elles ont défini la tanière de l'ours. Le juge a mis sa décision en délibéré, relate Radio Canada.