Comme Google, Facebook promet d'aider la presse à attirer des abonnés

Comme Google, Facebook promet d'aider la presse à attirer des abonnés

"Dans les semaines qui viennent, nous allons tester des modèles d'abonnement" pour accéder aux articles de presse, annonce le réseau social. Concrètement, un utilisateur de Facebook cliquant sur un article verra apparaître un message signalant que le contenu est payant avant d'être dirigé vers le site de l'organe de presse pour s'abonner.

L'accès payant s'appliquera à partir d'un certain nombre d'articles consultés par l'internaute, ou bien au choix de l'éditeur, qui pourra décider de rendre payant l'accès à certains articles en particulier, explique Facebook. Il cite une série d'éditeurs "partenaires", notamment l'allemand Bild, le britannique The Economist, le groupe américain Hearst (The Houston Chronicle et The San Francisco Chronicle), l'italien La Repubblica, le français Le Parisien ou encore l'américain The Washington Post.

Si l'utilisateur décide de s'abonner, "la transaction se fera sur le site internet de l'éditeur. Celui-ci percevra le paiement directement et gardera 100%" de la somme, détaille encore Facebook, qui ne donne pas de calendrier plus précis. Cette fonctionnalité sera intégrée à l'outil de Facebook baptisé "Instant Articles", qui permet aux éditeurs de médias de diffuser des articles qui se chargent plus vite que sur une page internet traditionnelle.