"Cinquante nuances de Grey" réveille le marché des sextoys

"Cinquante nuances de Grey" réveille le marché des sextoys

Le best-seller érotique «Cinquante nuances de Grey» a été dévoré par des millions de lecteurs. Son succès dope les ventes des jouets sexuels. «Cinquante nuances de Grey» arrive sur grand écran mercredi. Les amateurs attendent avec impatience de voir au cinéma les aventures érotiques du richissime homme d'affaires Christian Grey et de la jeune diplômée en littérature Anastasia Steele. Et il n'y a pas que les fans à attendre la sortie de l'adaptation du désormais célèbre roman. Fabricants et commerçants comptent dessus pour donner un nouveau souffle aux ventes de jouets sexuels et d'accessoires de bondage.

Le plus grand phénomène culturel pour les jouets sexuels

Pour satisfaire les cinéphiles inspirés, les sex-shops ont déjà garni leurs étagères de bandeaux pour les yeux et autres accessoires de bondage. «‘Cinquante nuances de Grey' a été le plus grand phénomène culturel pour les jouets sexuels que j'aie jamais vu», note Claire Cavanah, cofondatrice de Babeland, un sex-shop qui a pignon sur rue à New York et à Seattle. Son entreprise a ajouté à son catalogue 20 nouveaux objets spécialement identifiés «Cinquante nuances», dont la demande a déjà été dopée par les bandes-annonces du film. Ceux qui sont prêts à ouvrir leur porte-monnaie pourront se faire plaisir avec «l'ensemble rencard ultime» à 152$, qui contient un vibromasseur «lapin radin». Ceux ayant un budget un peu plus serré préféreront une «balle vibrante» à 13 $.

Explosion du jouet sexuel

Mme Cavanah indique que la sortie en 2012 du roman écrit par E. L. James, une ancienne cadre du milieu de la télévision britannique, avait fait bondir les ventes de sa boutique de Manhattan de 40%. Quant aux balles de plaisir, utilisées par Steele pour préparer ses rencontres avec Grey, les ventes ont grimpé de plus de 500%, tout comme les cravaches et les menottes, qui ont également beaucoup de succès, poursuit-elle.

Le fabricant américain Exotic Novelties rapporte que les ventes de ses balles de plaisir ont plus que doublé après la parution des livres, passant de 800.000 par an à 1 million en seulement six mois. Pour sa présidente Susan Colvin, l'entreprise était prête à faire face à la sortie du film. «Nous attendons -et nous espérons- une augmentation des ventes», souligne-t-elle. Lisa Berman, présidente du détaillant de jouets sexuels Peekay, partage son avis. «La simple sortie du film aura un impact positif sur les ventes pour toute notre industrie.»

Et elle ne croit pas que ce sera un succès sans lendemain. Universal Pictures et Focus Features ont acquis les droits pour la trilogie complète de «Cinquante nuances de Grey», qui inclut «Cinquante nuances plus sombres» et «Cinquante nuances plus claires».