Choquée, elle découvre qu'elle est enceinte : « C'est impossible, je suis toujours vierge »

Choquée, elle découvre qu'elle est enceinte : « C'est impossible, je suis toujours vierge »

Nicole Moore a longtemps souffert, sans le savoir, de vaginisme (une contraction réflexe des muscles qui rend toute pénétration extrêmement douloureuse, voire impossible). « Durant toute mon adolescence, je n'avais jamais été capable d'insérer un tampon. Donc je savais que quelque chose n'allait pas », explique l'enseignante, âgée de 28 ans aujourd'hui, au Daily Mail. « Les médecins continuaient pourtant à me dire que tout allait bien. »

« Quand j'ai eu 18 ans, je me suis mise en couple avec le père de mon enfant. Nous avons essayé d'avoir des relations sexuelles mais c'était impossible. Je ne comprenais pas pourquoi… La seule façon dont je pourrais le décrire, c'est que c'était comme s'il se heurtait à un mur de briques », détaille-t-elle. Avec son partenaire, ils ont donc découvert d'autres manières d'avoir des relations intimes.

La surprise d'une vie

« Un jour au travail j'ai commencé à avoir de terribles brûlures d'estomac et des douleurs aux seins », poursuit la jeune femme. « Ma patronne, qui était une amie, m'a dit que j'étais peut-être enceinte… J'ai rigolé, expliquant que c'était impossible car j'étais toujours vierge. Elle m'a répondu que c'était bel et bien possible si du sperme s'était retrouvé près de mon vagin, même sans pénétration ».

Ce jour-là, Nicole fait un test de grossesse. Celui-ci confirme le pressentiment de sa directrice. « Je n'arrivais pas à y croire… J'étais complètement choquée et confuse. Tout ce à quoi je pensais, c'était ‘comment vais-je mettre un enfant au monde sans avoir eu de rapport ?' » Heureusement, souligne-t-elle, son partenaire de l'époque a été d'un soutien total et incroyable.

La jeune femme explique que la plupart des médecins et infirmières ne croyaient pas à son histoire. Jusqu'au jour où l'un d'entre eux, un jeune médecin tout juste sorti des études, lui a diagnostiqué un vaginisme. « J'ai alors réalisé qu'il n'y avait rien qui clochait chez moi ! »

« Un petit miracle »

Nicole s'est ensuite adressée à un thérapeute qui a pu l'aider à surmonter son trouble. « Aujourd'hui, je souffre toujours de vaginisme mais je sais désormais y faire face et ce n'est pas si terrible que ça ! »

Quelques mois plus tard, Nicole donnait naissance à sa fille, Tilly, sans aucun problème. « C'est mon petit miracle. On a la meilleure vie ensemble et lui avoir donné naissance est la plus belle chose que j'ai jamais faite ».   

Lire aussi : Des microplastiques retrouvés dans le placenta de femmes enceintes