Changement climatique: les gestes qui font la différence

Changement climatique: les gestes qui font la différence

1. Effacer ses mails

On l'oublie souvent, mais une boîte mail saturée a un impact important sur le climat. En cause, la consommation d'énergie des data-centers, ces hangars remplis de serveurs qui stockent les données en ligne (mails, fichiers contenus dans le cloud…). Le refroidissement de ces bâtiments, surchauffé par les machines, nécessite une puissante climatisation.

2. Isoler

C'est assez connu, mais il reste beaucoup à faire dans ce domaine. Des travaux relativement basiques, comme changer ses châssis de fenêtres, permet souvent de réduire de façon non négligeable sa consommation d'énergie (et, par là même, sa facture).

3. Allumer le chauffage plus tard

Le chauffage, surtout dans une habitation à l'isolation pas optimale, pèse lourd dans le bilan carbone. Il est pourtant simple de retarder la date d'allumage du chauffage central: en enfilant un gros pull et des chaussons bien rembourrés dans le salon, par exemple. Pour la salle de bain, activer pendant quelques minutes un réchaud électrique permet de se doucher sans chauffer tout un appartement.

 

4. Couper le chauffage la nuit

Inutile de maintenir une température ambiante de 20ºC (voir plus…) pendant la nuit. Outre le fait qu'il est meilleur de dormir autour de 16 ou 17ºC (tout en se couvrant généreusement), maintenir une température constante tout au long de la nuit pèse lourd sur la facture énergétique.

5. De plus longues vacances

Partir en vacances plus longtemps pour réduire son bilan carbone? C'est possible… À condition toutefois que cela vous incite à partir moins souvent. Mieux vaut prendre l'avion une fois de temps en temps, profiter longtemps, puis rentrer, que partir tous les week-ends.

AFP

6. Moins de viande

La production de viande industrielle à un lourd impact sur l'environnement. Nourrir avec des céréales des milliers de têtes de bétail demande des terres. Ces cultures se font au détriment de cultures vivrières ou de stockage de carbone. Que les carnivores se rassurent toutefois: il est toujours possible de manger de la viande. À condition qu'elle provienne d'un élevage non intensif, où les animaux sont largement nourris grâce à l'herbe des prairies.

 

7. Changer sa mobilité

Ce n'est pas un secret: la voiture thermique individuelle pollue trop. De nombreuses villes mènent des politiques pour réduire leur présence dans leur centre-ville. Il est notamment conseillé de la laisser au garage pour les courts déplacements qui peuvent facilement être effectués à vélo ou à pied, avec un impact positif pour la santé et le moral.