Cette maman crée un faux profil pour piéger les tueurs de sa fille

Cette maman crée un faux profil pour piéger les tueurs de sa fille

Le 24 février 2006, le destin de Crystal Theobald bascule lorsqu'un tireur confond sa voiture avec celle d'un membre de gang rival. Elle prend une balle dans la tête et décède dans les bras de sa maman deux jours plus tard. Cette dernière était d'ailleurs là au moment de la fusillade car elle suivait la voiture de sa fille.

Une promesse

Lorsque Crystal a rendu son dernier souffle, Belinda lui promet qu'elle retrouvera les criminels et qu'elle les fera payer. "Je me fichais du temps que prendraient les recherches, ils devaient payer pour ce qu'ils avaient fait", explique la maman dans le documentaire Netflix.

Elle décide donc de mener sa propre enquête avec sa nièce Jaimie McIntyre et s'inscrit sur MySpace avec l'identité de sa fille, car elle apprend que de nombreux criminels s'y trouvent. Rapidement, ceux qui ont tué la jeune femme mordent à l'hameçon: "Belinda et moi avons même partagé de vrais détails de la vie de Crystal. lus ils se sentaient en confiance avec ‘nous', plus ils commençaient à raconter des choses de leur côté. Où ils vivaient et quel type de voiture ils conduisaient. Nous sommes passées devant leur maison assez souvent pour prendre des photos."

Le piège se referme

Un homme en particulier, William Sotelo, s'attache à la jeune femme et tombe même prétendument amoureux d'elle. "Je savais parfaitement comment jouer avec lui. Mais pour être honnête, séduire quelqu'un avec le profil d'une personne décédée, ce n'est pas agréable", poursuit la maman.

Le piège se referme sur le jeune homme, qui révèle des informations confidentielles sur la fusillade. Belinda présente ces informations aux autorités et le suspect est interrogé, mais faute de preuves, il est relâché. Même si la maman n'est pas repérée, elle finit un jour par craquer et fustige William Sotelo: "Si vous m'aimez tant pourquoi m'avoir tuée? Vous ne savez même pas qui vous avez tué. Préparez-vous, car je vais continuer à vous traquer."

Une condamnation à la clé

La maman a tenu sa promesse, puisqu'elle a appris que Sotelo se trouvait au Mexique en 2014. Après avoir livré cette information à la police, celle-ci a pris le relais et a fini par arrêter le criminel deux ans plus tard, en collaboration avec le FBI et les autorités mexicaines. Il a été condamné à 22 ans de prison tandis que son complice qui avait tiré sur la gachette, Julio Heredia, a écopé de la prison à perpetuité lors de son arrestation en 2011.

"C'est incroyable ce que Belinda a fait pour conduire cette personne devant la justice. Sans son aide, Sotelo serait probablement toujours en liberté. Cela montre à quel point son amour pour sa fille devait être grand", explique le chef de la police Christian Dinco.