Cet enfant transgenre assure qu'il n'est pas une fille mais un garçon depuis qu'il a 18 mois

Cet enfant transgenre assure qu'il n'est pas une fille mais un garçon depuis qu'il a 18 mois

Matthew a raconté son histoire dans un post sur LinkedIn, exhortant les gens à « accepter les autres pour ce qu'ils sont dans la vie », en partageant une photo de Stormy avec une nouvelle coupe de cheveux courte, rapporte le Daily Mail cité par Sudinfo. « Voici l'un de mes fils. Un garçon brillant et heureux qui aime sa vie. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c'est que lorsqu'il est né, il était considéré comme une fille. Son identité de genre, ce qu'il a dans la tête, ne correspond pas à son sexe physique », écrit-il.

Lire aussi

"Je suis exceptionnellement fier"

« Je suis tellement fier qu'il sache qui il est et qu'il ne soit pas limité par les normes et les préjugés de la société. Nous pouvons tous apprendre quelque chose de ce petit garçon et j'apprends tous les jours. Tout le monde est différent », ajoute-t-il. « Nous devons tous accepter que les gens sont différents et ne pas essayer de forcer ceux qui nous entourent à rentrer dans une case qui nous convienne. »

« J'ai décidé de publier un message sur Stormy parce que je suis exceptionnellement fier de lui. Il venait de se faire couper les cheveux et il était vraiment fier de ses cheveux. Stormy n'a jamais été une fille. Il ne nous a jamais dit verbalement qu'il était une fille. Nous lui avons expliqué, ainsi qu'à son frère, ce que sont les différents genres, (…) il a dit 'je ne suis pas une fille, je pense que je suis un garçon'. »

La question de la rentrée scolaire

Selon son père, le petit Stormy a commencé à montrer des signes de dysphorie de genre avant même de savoir parler, désireux de porter des vêtements de garçon comme son jumeau Arlo. Il s'intéressait également aux pompiers et aux policiers, tout en étant perturbé par ses nattes, ce qui a conduit ses parents à avoir avec lui des discussions « assez adultes » sur son identité.

Si l'entourage de la famille accepte que Stormy soit un garçon, il a été très difficile pour de nombreux adultes d'accepter qu'il ne s'appelle plus Emerald, mais Stormy, et qu'il n'est pas une fille, mais un garçon. « C'est dur avec les gens qui connaissent la situation. Pour les gens qui le voient dans la rue, c'est un garçon, pas de problème. »

Ce qui inquiète maintenant ses parents, c'est la rentrée à l'école, car Stormy est inscrit sous son nom de naissance. « J'ai un peu peur que l'école ait un problème avec ça. J'espère simplement que les gens dans les écoles seront plus professionnels et plus ouverts à ce sujet », conclut-il.

Lire aussi: L'Arkansas devient le premier Etat américain à interdire une transition médicale aux mineurs transgenres