Cédric fête ses 30 ans (concours)

Cédric fête ses 30 ans (concours)

Trente ans de Cédric et autant d'albums, ça en fait des souvenirs ! Laissez Raoul Cauvin et Laudec à une table et ces deux grands farceurs en ont des tonnes à vous raconter. À se demander qui de leur héros ou de ses créateurs sont les plus garnements.

L'idée de départ vient de Laudec. Au début des années 80, ce jeune Carolo d'origine italienne, est dessinateur de schémas électriques aux Ateliers de Constructions Électriques de Charleroi (ACEC). Le soir et le week-end, Tony de Luca dessine aux côtés de Walthéry les décors de Natacha. De la BD, il veut en faire plus. En 1986, il imagine alors une série familiale en milieu scolaire. "Ma femme étant institutrice, je trouvais que le sujet était vraiment idéal pour moi", nous explique Laudec. "Mais quand j'ai présenté mes crayonnés à Cauvin, il m'a dit avoir des idées d'histoires qui se passent à la maison en plus de l'école. C'est un terrain plus vaste." Raoul Cauvin plonge alors dans ses souvenirs d'enfance. L'idée du grand-père vivant sous le même toit s'impose et s'avère être le point de départ de nombreux gags et d'engueulades mythiques. Cancre, un brin rancunier mais aussi farceur et romantique à sa manière, ce personnage s'impose dans les pages de Spirou.

Difficile d'imaginer que Cédric soit une des séries-phares de Dupuis 30 ans plus tard. Ne demandez pas à Cauvin la recette du succès, lui qui en a eu tant, il ne la connaît pas. Peut-être que ce personnage arrive au bon moment. Quand le petit blondinet apparaît dans les pages du magazine, il succède à Boule et Bill dans le style de ces gags en milieu familial. Son ton est cependant plus proche de la cour de récré, lieu de sa première aventure et de ses premières rencontres avec son pote Christian et Mademoiselle Nelly, son institutrice. Plus contemporains que dans la très fifties série de Roba, les thèmes abordés évoluent avec les années. "Cédric restera toujours un enfant, mais le contexte a changé. Un enfant aujourd'hui ne joue pas aux billes ou aux osselets comme Raoul me l'avait fait dessiner. Cédric a donc une tablette. Il ne fallait pas faire une série has been."

De même, suite à des

critiques, Raoul Cauvin met au travail la maman de Cédric, l'image de la mère au foyer idéale étant quelque peu dépassée.

Le style de Laudec a aussi pris de l'assurance, aimant dessiner les colères des personnages, toujours très expressives, et affinant leur look définitif.

Si les histoires de Cédric sont drôles, elles peuvent être aussi émouvantes, comme dans "Un petit caillou dans la godasse" paru dans le cinquième album. "Le plus bel épisode", selon les deux auteurs, et qui convaincra des producteurs d'en faire une série d'animation qui ne fera qu'amplifier le succès. Aujourd'hui, Cédric, c'est 13 millions d'albums vendus, traduits en 18 langues et un film bientôt en salles. Une véritable star qui transcende les générations, on vous dit ! Dès 8 ans.

«Cédric - t. 30 : Silence, je tourne!», de Laudec et Cauvin, éditions Dupuis, 64 pages, 10,60€

Concours - Tentez de remporter le dernier album de Cédric !

Nicolas Naizy

Follow @NNaizy