Burning Man: un festivalier mort au milieu des flammes

Burning Man: un festivalier mort au milieu des flammes

Un homme aurait réussi à traverser le dispositif de sécurité lors de la mise à feu du Man Burn (l'homme qui brûle), la structure emblématique de la 31e édition du festival Burning Man, dans le Black Rock Desert de l'État du Nevada. La victime a déjoué la surveillance des secours. Les pompiers l'ont poursuivi jusqu'à ce que l'homme se jette dans les flammes de la structure.

Les pompiers ont dû attendre l'effondrement complet de la structure pour venir en aide à la victime sans risquer leur vie. L'homme a été transporté à l'hôpital.

Le festival fut diffusé en direct sur la chaîne YouTube du Burning Man, mais la vidéo a été supprimée lors de la tragédie. Les festivaliers ont tout de même filmé la scène et ont partagé l'événement sur les réseaux sociaux.

https://www.youtube.com/watch?v=L1cawI4BqKg

Les suivis de l'affaire

Les autorités ont découvert l'identité de la victime: il s'agit de Aaron Joel Mitchell. Originaire de l'Oklahoma, il vivait en Suisse avec sa femme.  Le couple a participé au festival artistique mythique du Nevada dont l'une des règles consiste à détruire toute trace du passage des festivaliers dans un souci écologique. Des bûchers immenses clôturent l'événement le dimanche. Les raisons de l'incident restent inconnues. Les premiers résultats confirment qu'il n'était pas sous l'emprise de l'alcool. D'autres examens devront déterminer si l'individu était drogué ou suicidaire.

 

Les organisateurs du Burning Man ont publié sur Twitter une lettre en hommage à la victime. Certains spectacles de flammes prévu hier midi ont été annulés mais les activités ont repris le soir. "C'est un temps de recueillement, de contact et de communauté. Le traumatisme a besoin d'être traité", a déclaré le service de communication du festival. "Faites des appels, embrassez-vous, prenez soin de vous et reposez-vous."

https://twitter.com/burningman/status/904460727397834753

Burning Man: un recueillement spirituel

AFP PHOTO

Plusieurs participants ont tenté par le passé de courir autour de la structure en flammes du Man Burn, ou même de prendre des morceaux des édifices en feu. Ces tentatives dangereuses ont résulté à des blessures et accidents. Le shérif du comté de Nevada, Jerry Allen explique les raisons de ces défis risqués. Apparemment les gens courent autour du feu sous forme d'un rite spirituel. "La statue de l'homme qui brûle, le Man Burn, signifie une sorte de réincarnation, de renaissance. Ils brûlent l'homme au sol, et un nouveau chapitre commence. Cela fait partie d'une expression libre radicale."

https://www.instagram.com/p/BYSch4YFpHH/?taken-by=burningman

Créé en 1986 à San Francisco avant de déménager au Nevada, le festival Burning Man rassemble tous les ans plus de 70.000 participants. Il est connu pour ses œuvres d'art gigantesques et éclectiques qui y sont brûlées sous l'œil d'artistes et de festivaliers militants venus du monde entier. Ces structures sont en majorité faites de matériaux de récupération.

https://www.instagram.com/p/BULNH3YBiKg/?taken-by=burningman

Il y a également des camps thématiques hors du communs et des concerts. Les participants ontt pour but de co-créer Black Rock City, une métropole temporaire dédié à l'art et la communauté.

https://www.instagram.com/p/BVtBJ_6laql/?taken-by=burningman

L'événement a commencé le dimanche 27 août et s'est terminé ce lundi 4 septembre.