Bruxelles ouvre ses bains

Bruxelles ouvre ses bains

Elle s'étend jusqu'au 13 août sur la rive gauche du canal, quai Beco, grâce à un pont temporaire qui fera le lien entre les deux parties de la ville. La fréquentation est en moyenne de 400.000 personnes.

La passerelle "Bridge" (48,4 tonnes) est composée de deux grues qui se rejoignent en un pic central. Cette construction du duo d'architectes Gijs Van Vaerenbergh mesure 55,82 mètres de long sur plus de 2 mètres de large et de haut. Ils avaient déjà réalisé un premier "Bridge" en 2014 pour le festival Kanal Playground.

Pascal Smet, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, indique que d'autres ponts seront aménagés ultérieurement dans la continuité de ce projet symbolique, notamment à la porte de Ninove. "Il y a 15 ans, on était sur une friche industrielle et donc on avait pu étendre l'espace de jeux de Bruxelles les bains sur toute la zone", a rappelé Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles. "Notre pari est réussi puisque le canal est redevenu une attraction urbaine importante sur laquelle des logements et équipements se construisent. On a dû réfléchir à comment continuer de développer Bruxelles les Bains et on a choisi d'envahir l'autre côté du canal."

Un max d'activités

De nombreuses activités sportives et festives sont comme chaque année proposées. Après 4 ans de "Boat parties", le concept "Archipel" revisite les nuits de Bruxelles les Bains. De vendredi à dimanche, une scène accueillera de 18h à 23h sur la plage, rive droite, DJ ou beatmakers, avec 18 collectifs belges représentés.

De 23h à 5h, sur l'autre rive, "The Club" (l'ex K-Nal fermé il y a 5 ans) pourra rassembler 1.250 personnes par soirée. Le cinéma Galeries fera pour cette édition un focus sur la ville de Tokyo avec 15 projections en plein air.

Les productions des studios d'animation Ghibli, les films de samouraïs ou encore les oeuvres du réalisateur Takeshi Kitano seront entre autres à l'honneur. Pour l'inauguration, la compagnie Ilotopie offrira ce 7 juillet le spectacle sur l'eau «Canal commun».