Bozar se visite virtuellement via Google

Bozar se visite virtuellement via Google

Disponible sur smartphones ou ordinateurs, la plateforme Google Arts & Culture permet aux utilisateurs d'arpenter les couloirs du Palais. Cette visite, qui n'est autre que l'extension de l'exposition « The Centre for Fine Arts of Victor Horta » (jusqu'au 8 janvier 2017), sera en outre totalement immersive et à 360° pour les propriétaires d'un casque Google Cardboard.

Travail à long terme

L'exposition en ligne « Inside the Centre for Fine Arts : looking at 90 years of art exhibitions in Brussels » retrace, elle, la vie et l'histoire du Palais des Beaux-Arts au XXe siècle via des images d'archives qui témoignent de son évolution et de ses transformations.

Enfin, une expérience de réalité virtuelle est également proposée pour l'installation « Bois Mort » de Felix Luque et Damien Gernay. Présentée lors de la dernière édition du BOZAR Electronics Arts festival (BEAF), cette œuvre en 360° mêle sons particuliers et tubes de lumière phosphorescents.

«La collaboration avec Google Arts & Culture est une belle étape pour BOZAR car elle propose aux visiteurs une expérience digitale plus forte», souligne Paul Dujardin, le directeur de Bozar. «BOZAR a l'ambition de devenir un laboratoire d'innovation culturelle et sociétale. Notre nouvelle plateforme numérique propose aux visiteurs différents outils pour accéder à la culture virtuellement et différemment, mais elle encourage aussi les artistes et les chercheurs à explorer ensemble de nouveaux champs et outils.» Bozar continuera d'ailleurs à alimenter la plateforme de nouveaux contenus visuels et narratifs.

Conserver les œuvres

Lancé en juillet dernier, l'institut culturel de Google invite ses utilisateurs à explorer plus 1.100 musés virtuels (dont dix en Belgique) et il a l'ambition de « disposer des musées virtuels dans la poche de tout un chacun ». Cette application qui numérise de nombreuses œuvres de l'histoire, de la culture et du patrimoine mondial en redéfinit la conservation, que ce soit grâce aux balades virtuelles ou grâces à des contenus interactifs.

Notons que Google investit massivement dans l'art numérique ces dernières années. Outre son institut culture, le groupe a développé en février 2011 un service de réalité virtuel, Tilt Brush, censé favoriser la création d'œuvres d'art numériques originales construites avec des matériaux improbables comme le feu, des étoiles ou des flocons de neige.

 

 

Follow @GrasJcj