Aux Philippines, les élèves devront planter dix arbres pour obtenir leur diplôme

Aux Philippines, les élèves devront planter dix arbres pour obtenir leur diplôme

Un texte de loi obligeant les élèves à planter des arbres a été adopté le 15 mai dernier en Philippines. Dénommée "Loi sur l'héritage de la remise des diplômes pour l'environnement", celle-ci doit toutefois encore obtenir l'approbation du Sénat, explique Forbes.

Si un élève ne plante pas dix arbres en fin de cycle, il ne pourra donc pas obtenir son diplôme. Cela vaut donc pour la dernière année de primaire, mais aussi d'humanités et d'université. L'effort représenterait 175 millions d'arbres par an, puisque 17 millions de Philippins terminent leur scolarité, quel que soit le niveau, chaque année. 12 millions sortent des primaires, tandis que 5 millions achèvent le secondaire et 500.000 obtiennent leur diplôme universitaire.

Une initiative éco-citoyenne

Derrière cette jolie initiative, se cache une déforestation massive de l'archipel durant le 20e siècle. La surface boisée du pays est passée de 70% à 20% de la surface. Les élèves devront sélectionner des zone jugées adéquates et choisiront des espèces d'arbres adaptées à leur environnement: "Le système éducatif se doit d'être un lieu central de propagation au sein de la jeunesse de l'idée d'une utilisation durable et éthique des ressources naturelles", a expliqué Gary Alejano, qui est à l'origine du texte de loi.

Les partisans de cette loi la considère comme une opportunité d'ouvrir les yeux à la jeunesse philippine sur le changement climatique et de construire un environnement plus vert pour leur propre génération. "Le système éducatif doit contribuer à la formation d'une certaine éthique et l'utilisation des ressources naturelles pour cette jeunesse. Nous souhaitons qu'ils adoptent une citoyenneté responsable socialement et consciente de son environnement", a conclu Gary Alejano.