Au Canada, les Mohawks bloquent les rails et paralysent une partie du pays

Au Canada, les Mohawks bloquent les rails et paralysent une partie du pays

Depuis 14 jours, des membres des Mohawks, une communauté autochtone de la province de Québec, se mobilisent pour empêcher les trains de circuler. Ils ont notamment érigé des barricades et une butte de neige de plus de 3m de haut sur les rails du Canadien Pacifique afin de bloquer le trafic ferroviaire.

Construction d'un gazoduc de 670 km

La mobilisation des Mohawks a commencé après que la Gendarmerie royale du Canada ait délogé des manifestants de la communauté de la Première Nation de Wet'suwet'en, en Colombie-Britannique. Cette communauté autochtone s'oppose à la construction d'un gazoduc de 670 km sur leur territoire.

« Nous resterons ici aussi tant et aussi longtemps qu'il n'y aura pas d'entente respectueuse qui fera la satisfaction de Wet'suwet'en. Nous ne sommes pas ici pour protester, mais pour soutenir cette communauté », a indiqué au Journal de Montréal un homme qui se présente sous son nom mohawk, Tekaronteke.

https://www.youtube.com/watch?v=xdintjofIao

Des dizaines de milliers de voyageurs touchés

L'impact de cette mobilisation sur les rails s'est rapidement fait ressentir dans la région et au-delà. Des dizaines de milliers de voyageurs sont touchés car la compagnie Canadien National a décidé de fermer son réseau dans l'est du Canada, tandis que la compagnie VIA Rail a suspendu toutes ses liaisons à travers le pays. Cette action perturbe également l'économie du pays puisque aucun train de marchandises ne circule entre Montréal et Toronto.

« Les rails passent sur des territoires qui nous appartiennent »

« Les rails passent sur des territoires qui nous appartiennent », argumente Tekaronteke. Vendredi dernier, le premier ministre canadien Justin Trudeau avait appelé au dialogue et avait réfuté l'idée d'ordonner aux policiers d'utiliser la force pour déloger les manifestants. « Évidemment, on est très conscients de l'impact économique à travers le Canada. Et on va travailler pour résoudre la situation aussitôt que possible », a quant à lui indiqué lundi le ministre canadien de la Justice, David Lametti. Mais à l'heure actuelle, une partie du Canada est toujours touchée par ce blocus ferroviaire.

https://www.youtube.com/watch?v=SGeGoDj94FU