Attentat à Istanbul: 36 tués dans l'attentat à l'aéroport, l'Etat Islamique pointé du doigt

Attentat à Istanbul: 36 tués dans l'attentat à l'aéroport, l'Etat Islamique pointé du doigt

Trente-six personnes, dont des étrangers, ont été tués dans le triple attentat-suicide qui a frappé mardi soir l'aéroport international Atatürk d'Istanbul, a annoncé le Premier ministre turc, pointant du doigt le groupe Etat islamique (EI).

Tirs et explosions

"Selon les dernières informations, 36 personnes ont perdu la vie, a déclaré Binali Yildirim devant la presse sur les lieux de l'attaque, indiquant que "les indices pointent Daech" (acronyme arabe de l'EI)". Il a aussi évoqué "de nombreux blessés", sans donner de chiffre.

M. Yildirim a expliqué que les trois kamikazes dont il n'a pas précisé l'identité ni la nationalité avaient ouvert le feu contre des passagers avec des fusils-mitrailleurs avant de se faire sauter. Il a aussi précisé que les assaillants étaient arrivés à bord d'un taxi à l'aéroport et a rejeté toute défaillance en matière de sécurité dans cet aéroport, l'un des plus fréquentés d'Europe, situé sur la rive européenne de la première mégapole de Turquie.

Attentatd dijhadiste ?

Le Premier ministre Benali Yildirim est arrivé d'Ankara à l'aéroport d'Ataturk quelques heures seulement après le triple attentat tandis qu'une réunion de crise se tenait dans la capitale autour de plusieurs ministres. Tous les vols ont été suspendus au départ d'Ataturk, le plus grand aéroport de Turquie et le 11e dans le monde, qui a vu transiter l'an dernier quelque 60 millions de passagers. Mais le trafic aérien a pu reprendre à partir de 03H00 locales (00H00 GMT), selon M. Yildirim.

Abdullah Agar, un expert des affaires de sécurité et de terrorisme, interrogé par CNN-Türk, a privilégié la thèse d'un attentat djihadiste. "Cela ressemble beaucoup à leurs méthodes", a-t-il dit, en référence aux attaques survenues dans l'aéroport et le métro de Bruxelles (32 morts). L'aéroport de la capitale belge, frappé le 22 mars dernier, a d'ailleurs adressé ses condoléances à la Turquie sur Twitter.

Our thoughts are with the victims of the attacks at @istanbulairport. We wish them, their relatives & all airport staff strength & courage.

— Brussels Airport (@BrusselsAirport) 28 juin 2016

Série d'attentats dans le pays

Un autre aéroport d'Istanbul, Sabiha Gokcen, avait été la cible en décembre d'un attentat qui avait fait un mort, un employé. Les consulats américain et français ont conseillé à leurs ressortissants de ne pas se rendre dans la zone de l'aéroport.

Les deux plus grandes villes de Turquie, Istanbul et Ankara, ont été secouées depuis l'an dernier par une série d'attentats qui ont fait plus de 200 morts, des dizaines de blessé et créé une forte insécurité. Ceux-ci ont souvent visé des lieux touristiques emblématiques --provoquant une chute rapide du tourisme-- ou les forces de sécurité turques. Ils ont été attribués à l'EI -- qui n'en a jamais revendiqué aucun - ou aux rebelles kurdes, notamment aux TAK, une émanation du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan qui a repris les armes il y a un an après un cessez-le-feu de deux ans.