Après l'appli, le festival Thefork

Après l'appli, le festival Thefork

Photo: D.R.

Comment a débuté cette aventure culinaire?

«Nous faisons partie de la maison mère française thefork. Comme je trouvais que c'était une excellente formule, je les ai contactés il y a deux ans. Six mois plus tard, nous avons démarré ici en ligne. Aujourd'hui, thefork est une e-entreprise florissante qui fait partie de TripAdvisor. Ce dernier est, avec 480 millions de visiteurs uniques par mois, l'outil le plus important pour trouver un restaurant de qualité. Notre objectif est de faire de thefork la principale appli pour trouver une table. I want to book a restaurant, I think thefork, telle est notre ambition.»

Comment ça marche?

«Si, par exemple, vous souhaitez réserver une table à 20h30 ce soir, vous trouvez immédiatement via notre site ou notre appli des restaurants où il y a encore de la place. Nous fonctionnons tout comme dans les secteurs aérien et hôtelier, suivant le principe du Yield Management. Nous offrons au nombre adéquat de clients le produit le plus optimal, au meilleur prix. Un restaurant fonctionne en effet comme un hôtel ou un avion. Il y a parfois des places vides et cela coûte de l'argent. Nous ne veillons pas uniquement à fournir une table, mais vous pouvez aussi trouver chez nous des promotions last minute.»

Et avec ce festival culinaire vous proposez encore plus?

«C'est la quatrième édition de notre festival. C'est une fête gastronomique à l'occasion de laquelle les restaurants participants offrent une magnifique aubaine à nos clients de découvrir leur cuisine.»

Jusqu'à quel point ce festival est-il exclusif?

«Cette action est uniquement organisée via thefork. Quasi tous les restaurants sur notre site offrent une réduction, de 30 à 50%. Des restaurants étoilés comme La Paix ont créé pour nos clients un menu spécial. Normalement, on y paie en moyenne 180 € par personne, mais pendant cette action vous pouvez y déguster un menu cinq services avec les vins appropriés pour 100 €, sans surprises. Vous devez toutefois vous dépêcher pour pouvoir profiter des deux étoiles du Sea Grill, du Chalet de la Forêt et de La Villa in the Sky par exemple. Mais même après la clôture de ce festival, cela vaut la peine de surfer sur notre site. Des restaurants comme La Truffe Noire font régulièrement des promotions chez nous

Y a-t-il aussi de nouvelles adresses qui méritent le détour?

«Quelques restaurants viennent juste de nous rejoindre, La Buvette à Saint-Gilles, Senzanome qui vient de déménager de Schaerbeek au Sablon et Why du chef doublement étoilé Bart De Pooter. Nous donnons une visibilité maximale à toutes ces cuisines savoureuses.»

Combien de visiteurs enregistrez-vous par jour?

«Nous avons en moyenne 5.000 visiteurs par jour. À Bruxelles, nous comptons pas moins de 80.000 utilisateurs qui ont déjà réservé minimum deux fois chez nous. À Paris, qui compte autant de restaurants que toute la Belgique, 1.500.000 réservations sont enregistrées par mois. Le potentiel est énorme.»

Qu'est-ce que cela vous rapporte?

«La présence sur notre site est gratuite pour les restaurateurs. Quand un client réserve une table par notre intermédiaire, le restaurant s'acquitte d'une commission: 1,5 € pour un lunch et 2 € pour un dîner. C'est tout.»

Les clients fidèles reçoivent-ils un petit extra?

«Le client a la possibilité de collectionner des points de fidélité ou Yums. Chaque réservation sur thefork procure 100 Yums et avec 1.000 Yums vous bénéficiez déjà d'une réduction de 10 €. 2.000 Yums procurent 25 euros. Et avec ces points vous pouvez aussi vous rendre dans tous les restaurants qui fonctionnent avec notre système dans le monde entier, de l'Australie au Brésil, en passant par les Pays-Bas et le Portugal. Avec thefork, vous pourrez sous peu trouver une table presque partout!»

Photo: AFP / G. Cacace