Acheter un bien immobilier - Mieux vaut ne plus trop tarder !

Acheter un bien immobilier - Mieux vaut ne plus trop tarder !

Alors que les prix de l’immobilier s’enflamment, les taux d’intérêts sur les prêts hypothécaires sont restés relativement bas depuis plusieurs années. Dernier répit pour les portefeuilles de beaucoup de candidats acquéreurs, certains signes semblent annoncer la fin de cette période de taux bas.

Une demande qui explose

La raison qui pousse les prix de l’immobilier à grimper, c’est principalement une demande qui a fortement augmenté. Mais une plus grande demande pour des biens immobiliers implique aussi une plus grande demande de prêts hypothécaires auprès des banques qui doivent alors gérer plus de dossiers. Or, peu de gens le savent mais les banques reçoivent des directives de la Banque Nationale de Belgique sur la façon dont elles octroient les prêts. Elles ont par exemple droit à un certain quota de prêts accordés avec un apport de 10%,  ou avec un taux réduit car le client a un profil de risque faible.  Or, avec la demande qui a explosé, certaines banques pourraient avoir atteint ces quotas et doivent donc appliquer des taux moins avantageux pour les nouvelles demandes.

La fin des mandats hypothécaires ?

Autre signal qui pourrait signifier une augmentation des taux : l’Autorité bancaire européenne a récemment annoncé vouloir resserrer la vis sur l’octroi des mandats hypothécaires en Belgique. Un mandat hypothécaire est différent d’une hypothèque puisque celle-ci n’est alors pas actée au moment du prêt, mais uniquement lorsque la banque le décide, par exemple en cas de défaut de remboursements. Cette méthode qui permet pour l’emprunteur d’économiser quelques milliers d’euros, et donc faciliter l’emprunt, implique cependant un risque plus élevé pour la banque (puisque le bien n’est pas encore entièrement sous garantie). Ce risque encouru, l’Autorité bancaire européenne ne le voit pas d’un bon œil et pourrait demander aux banques de compenser ce risque avec un capital plus important, ou tout simplement leur interdire cette pratique du mandat hypothécaire. Dans un cas comme dans l’autre, le manque à gagner des banques pourrait se répercuter sur les taux d’intérêts qu’elles appliquent.

Il est encore temps de profiter des taux bas

Malgré ces signaux, les experts s’accordent pour dire qu’il est encore temps d’acheter car même s’ils remontent légèrement, nous sommes toujours dans le creux de la vague. En prenant le temps de comparer les taux appliqués par les différentes banques pour un prêt hypothécaire, vous pouvez réaliser des économies supplémentaires malgré la hausse des prix de l’immobilier. Parmi les différentes façons de réduire le coût de votre emprunt à son minimum, vous pouvez par exemple tenter d’augmenter votre apport ou bien de réduire la durée du prêt de quelques années en augmentant les mensualités.