60% des télétravailleurs auraient des relations sexuelles sur leur temps de travail

60% des télétravailleurs auraient des relations sexuelles sur leur temps de travail

La crise du coronavirus a bouleversé les modes de travail. Pour beaucoup, le télétravail est devenu la norme. Avant la crise, cela n'allait pas de soi pour nombre d'employeurs. Une enquête du fabricant de lubrifiant Lubelife confirme leurs craintes : certains de leurs collaborateurs ne seraient pas totalement dévoués à leur travail pendant les heures de service. Selon l'étude, la majorité des répondants auraient déclaré avoir eu des relations sexuelles pendant les heures de travail. Cette habitude est plus marquée chez les millénials que chez les travailleurs plus âgés. Parmi les autres activités non professionnelles prisées sur le temps de travail, on trouve faire le ménage, repasser et ranger le linge.

Par ailleurs, 67% des répondants affirment que le confinement a changé leur vie sexuelle. Plus de la moitié auraient parlé de leurs fantasmes à leur partenaire pour la première fois, et 45% seraient passés à l'acte. « Le confinement a beaucoup apporté à certaines personnes. Des recherches ont montré que la génération Y travaille pour améliorer sa vie sexuelle et adopter de nouvelles habitudes positives », affirme Tara Merkle, directrice principale de Lubelife.