58 patients reçoivent une dose trop faible du vaccin Pfizer en Flandre

58 patients reçoivent une dose trop faible du vaccin Pfizer en Flandre

Selon De Morgen, l'erreur aurait eu lieu lors de la préparation des seringues. "Il n'y avait pas assez de liquide dans les seringues, si bien que des doses trop faibles de vaccin ont été administrées. Les infirmières formées ont également dit avoir remarqué que la seringue ne donnait pas assez de résistance", explique Ivo Deckers, vice-président de la zone de soins de première ligne de Diest. Il assure également que c'est la première fois qu'une "telle chose se produit".

Les personnes concernées par cette erreur ont été rappelées lorsqu'elle a été détectée. Elles devront recevoir une troisième dose du vaccin en juin pour être totalement immunisées. D'après l'agence flamande de la santé, le risque d'une sous-protection est en effet bien plus grave que les potentiels effets secondaires d'une troisième dose.

On ne connait pas encore les personnes ou les raisons expliquant cet incident. En attendant, le centre de vaccination assure avoir pris les mesures nécessaires pour que l'erreur ne se reproduise plus. "Nous avons également opté pour une communication transparente. De cette manière, nous voulons éviter que d'autres villes ne commettent la même erreur", conclut Ivo Deckers.

Lire aussi: La plateforme de vaccination Bruvax lancée ce lundi : mode d'emploi pour les Bruxellois