40 villes et 26 pays : un train exceptionnel sillonnera le continent européen en septembre

40 villes et 26 pays : un train exceptionnel sillonnera le continent européen en septembre

Le départ de ce convoi exceptionnel est prévu le 2 septembre à Lisbonne au Portugal et l'arrivée le 7 octobre à Paris en France. En tout, le train s'arrêtera dans plus de 40 villes de 26 pays différents et reliera les présidences portugaise, slovène et française du Conseil de l'Union européenne.

«En sillonnant le continent, de Lisbonne à Bucarest en passant par Berlin et Paris, le 'Connecting Europe Express' suivra différentes routes qui nous unissent - que ce soit en tant que pays, entreprises ou personnes», a commenté la commissaire européenne aux transports, Adina Valean. «Tout en étant un symbole de connectivité, ce train rappelle également que nous avons encore un long chemin à parcourir et beaucoup de travail à faire avant que le rail ne devienne l'option de transport privilégié des Européens», a-t-elle souligné, avant d'inviter les citoyens du Vieux continent à rejoindre les événements organisés près de chez eux.

Trois modèles

En raison du manque d'interopérabilité entre certaines parties du réseau ferroviaire européen, le «Connecting Europe Express» comprendra, en réalité, trois trains différents qui correspondent aux différents gabarits utilisés en Europe. Le premier modèle, prévu pour un écartement des rails standard, sera composé de six wagons: deux consacrés à des expositions sur les innovations dans le domaine ferroviaire, un pour des conférences, un pour s'assoir, un pour manger et un autre pour dormir. Le second train aura un modèle adapté au réseau ibérique de l'Espagne et du Portugal, tandis que le troisième véhicule traversera les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie).

La solution mobilité de demain

À chacun des arrêts, des événements et autres activités, adaptés aux mesures locales de lutte contre la propagation du coronavirus, mettront en lumière le rôle-clé que joue le rail pour notre société, mais aussi les défis que le trafic ferroviaire doit encore surmonter pour attirer plus de passagers et de fret.

«Pour atteindre nos objectifs climatiques, nous devons renforcer encore la vitalité du rail avec davantage de services longue distance de transport ferroviaire international de voyageurs et nous devons également systématiquement réorienter le transport de marchandises vers le rail», a ainsi déclaré le président de la Communauté européenne du rail (CER) et patron de la société de chemins de fer autrichienne, Andreas Matthä, cité dans un communiqué.

Cinq conférences-débats ont déjà été confirmées et auront lieu le long du parcours: à Lisbonne (Portugal), Bucarest (Roumanie), Brdo (Serbie), Berlin (Allemagne) et Bettembourg (Luxembourg).

Lire aussi : Le trajet Bruxelles-Varsovie bientôt faisable grâce à un train de nuit